Publié le Laisser un commentaire

Prison de Villeneuve-lès-Maguelone : AGRESSION – Coup reçu au niveau des yeux !

Cette après-midi, aux alentours de 15h30 sur le CP de VLM, lors de la remontée des promenades ,deux détenus qui sont bloqués à travers une grille commencent à se quereller. Le ton monte et ils finissent même par s’empoigner ! L’un ayant une béquille , il s’en sert pour le frapper! Mais l’autre détenu ne se laisse pas faire et rispote en ayant une arme artisanale sur lui et finit même par le blesser au niveau du ventre et à l’épaule !

Notre camarade buandier qui se trouvait non loin de cette altercation virulente , agrippe un des 2 détenus pour l’écarter pendant que l’adjoint au chef de détention tente de faire barrage avec son corps face à l’autre détenu! Mais ce qui devait arriver arriva, l’agent finit au sol malgré qu’il maintient tout de même le détenu comme il peut !

Le 2 ème détenu voulant participer au spectacle essaie de taper de nouveau sur l’autre détenu mais malheureusement le coup de pied que celui-ci portera atteindra le collègue au sol au niveau des yeux ! Il est K.O !

FO JUSTICE VLM apporte tout son soutien au collègue touché. Nous restons à sa disposition si le besoin s’en fait sentir ! Pour info , il est parti aux URGENCES!

FO JUSTICE VLM demande que les 2 détenus soient sanctionnés à la hauteur des faits et demande un transfert à l’issue de leur peines effectuées!

Et enfin , FO JUSTICE VLM demande à être reçu par la direction en intersyndicale.

HORS DE QUESTION DE CONTINUER A TRAVAILLER DANS DE TELLES CONDITIONS!

FO JUSTICE VLM siffle la fin de la recré !

Lire le communiqué

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Perpignan : STOP ÉCROU !

La surpopulation pénale atteint un triste record.

En Maison d’Arrêt des Hommes le nombre de matelas au sol oscille entre 90 et 100 cette semaine. Nous ne savons plus où affecter les arrivants qui sont écroués par vague de 7 à 8, détenus (un record de plus). La Maison D’arrêt des Hommes devient ingérable.

Les autres secteurs ne sont pas épargnés non plus.

Le quartier Maison d’arrêt des Femmes avec ses 14 matelas au sol n’est pas en reste. Le quartier mineur, plus aucune place disponible !

Et pourtant en CSA le précédant directeur nous promettait un seuil de 70 matelas au sol maximum, on en est loin !

FO JUSTICE CP PERPIGNAN attire l’attention de l’Administration Pénitentiaire ainsi que de la magistrature sur cet état de fait :

LA PRISON EST PLEINE.

Avec la chaleur estivale, la promiscuité dans les cellules surchargées, c’est un incident à chaque ouverture de porte pour les agents.

L’ensemble du personnel de l’établissement est excédé par cette surpopulation carcérale qui touche tous les secteurs de l’établissement.

FO JUSTICE CP PERPIGNAN tire la sonnette d’alarme car en plus de cette situation, nous subissons un manque cruel de personnels qui est dû aux départs en retraite non remplacés. Les heures supplémentaires se multiplient, la fatigue s’installe, le ras le bol se fait ressentir.

FO JUSTICE CP PERPIGNAN félicite l’ensemble du personnel du CP de PERPIGNAN qui chaque jour, travaille dans des conditions dramatiques, mais fait toujours face. Mais jusqu’à quand ?

Lire le communiqué

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Caen – IFS : La détresse des administratifs

Le service administratif traverse actuellement une période extrêmement difficile.

En effet, l’une des adjointes administratives, en situation de handicap, se voit attribuer une charge de travail écrasante. Entre la gestion de la téléphonie, des permis de visite et du standard, cette agente se retrouve en grande difficulté. Une solution plus logique serait de réaffecter une PA actuellement en remplacement à la SAS pour des demi-journées, mais cette option semble être ignorée.

Les consignes contradictoires ou parfois erronées laissent les personnels administratifs dans l’incertitude.

Est-il acceptable de mettre un agent en difficulté alors qu’une solution simple et réalisable existe ?

Le bureau local FO Justice CP CAEN IFS s’inquiète également pour le greffe, qui a également besoin de renfort en raison de la charge de travail croissante.

Le bureau local FO Justice CP CAEN IFS demande une meilleure communication entre les chefs de secteur et les agents, car les réponses fournies sont souvent de la simple “poudre de perlimpinpin”

Lire le communiqué

Publié le Laisser un commentaire

Accès au grade de CAPITAINE Classe Normale – Liste d’Aptitude – Session 2024

FO Justice vous informe du lancement de la campagne pour l’élaboration de la Liste d’Aptitude pérenne pour l’accès au grade de Capitaine de Classe Normale, au titre de l’année 2024.

  • Le nombre de promotions autorisées est de 5.
  • Peuvent être promus les Brigadiers Chefs et les Majors qui, au 1er janvier de l’année d’établissement de la liste d’aptitude, ont accompli au moins 15 ans de services effectifs dans le Corps d’Encadrement et d’Application, dont 6 ans en qualité de Brigadiers Chefs ou de Majors.
  • Ces agents seront nommés à compter de leur entrée en formation d’adaptation.
  • La durée d’affectation minimale est fixée à 2 ans.

FO Justice vous tiendra informés des évolutions futures.

Lire le communiqué 

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Fleury-Mérogis : Amélioration des conditions de travail. FO Demande, FO Obtient !

Dans un souci constant d’amélioration des conditions de travail des personnels du CP Fleury-Mérogis, nous avons le plaisir de vous informer de la concrétisation des projets portés par le bureau local Force Ouvrière Justice en soutien aux attentes des agents :

  • Réaménagement de l’abri vélo existant sur le parking de la MAF (projet ACMT 2024 validé) coût des travaux estimé 24 000 euros. Début travaux mi-septembre 2024.

Sécurisation de la porte d’accès avec un dispositif digicode. Habillage structure bois à l’identique de l’abri vélo de la MAH. Pose de supports vélo/trottinettes avec prise de courant pour recharge.

  • Pose d’une cuisine équipée à l’unité de vie (plan de travail, plaque de cuisson 4 feux, meubles de rangements hauts et bas, hotte, évier encastré. Laves linge et sèche-linge. (Projet ACMT 2023 réalisé pour un coût des travaux estimé 5 736 euros.

*Pour information une étude est en cours sur la réfection des sanitaires de l’unité de vie.

  • Sécurisation du parvis MAH et le poste agent guérite. Coût des travaux financé par la DI de Paris 86 419 euros. Travaux en cours.

Force Ouvrière Justice une force de proposition au service des agents et du collectif.

Lire le communiqué

Publié le Laisser un commentaire

UISP PACA Corse : Le T-Shirt Pénitentiaire pour les Agents de la DISP

Suite à la diffusion de la note DAP datée du 11 juillet 2024 concernant l’autorisation du port du T-shirt pénitentiaire pour le Personnel de surveillance en France, FO Justice PACA-Corse est rapidement intervenu auprès de la Direction Interrégionale des Services Pénitentiaires (DISP) de Marseille.

FO Justice PACA-Corse a immédiatement sollicité la DISP de Marseille pour obtenir une déclinaison de la note DAP en note DISP, assurant ainsi une mise en œuvre rapide et efficace de cette mesure au niveau régional et local.

La note de la DISP de Marseille a été diffusée dans tous les établissements dès le 12 juillet 2024, offrant aux agents de notre DISP la possibilité de porter le T-shirt pénitentiaire.

Après des années de combat acharné mené par FO Justice, la généralisation du port du T-shirt est enfin devenue une réalité grâce à notre ténacité, faisant de cette revendication nationale une victoire pour les agents pénitentiaires !

FO Justice PACA-Corse FO Justice PACA-Corse

RESTE MOBILISÉ POUR GARANTIR LE RESPECT DES CONDITIONS DE RESTE MOBILISÉ POUR GARANTIR LE RESPECT DES CONDITIONS DE TRAVAIL ET LA RECONNAISSANCE DES AGENTS PÉNITENTIAIRE !!! 

Lire le communiqué

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Lutterbach : Détenu VIP ! Pour les autres tant pis !

Depuis l’arrivée d’une personne détenue de la nouvelle Calédonie, les visiteurs se poussent au portillon. Député outre-mer, Eurodéputé et même sénateur se pressent pour voir ce « client VIP ».

Dans un climat où la sécurité, le manque de personnel et les conditions de travail au sein des prisons françaises sont catastrophiques, l’important pour nos chers politiciens sont les conditions de détention d’une seule et unique personne détenue au CPML.

Abandonné depuis le 11 novembre 2021, FO Justice n’a eu de cesse de tirer la sonnette d’alarme sur l’ouverture prématurée et mal organisé de cette mégastructure et force est de constater que sans un travail local des syndicats et de notre direction, rien n’aurait évolué.

Personne ne nous a tendu la main dans les hautes sphères. Voilà, nous ne sommes pas des VIP mais seulement des personnels de bas étages d’une administration méprisante.

FO Justice déplore que la véritable souffrance des personnels ne soit pas reconnue à sa juste valeur.

FO Justice ne peut plus continuer à accepter ce manque de considération de la part des différentes classes politiques.

Lire le communiqué

Publié le Laisser un commentaire

PREJ de Reims : La politique du chiffre avant la sécurité des agents…

Au PREJ de Reims, on continue dans la bêtise et l’insécurité : un agent PREJ a été envoyé en mission seul, renforçant ainsi les collègues sur place. Cette décision prise par l’ARPEJ de Strasbourg met une fois de plus en danger la sécurité des agents sur le terrain.

Le drame qui a coûté la vie à deux de nos collègues n’a manifestement pas servi de leçon. L’administration persiste dans ses pratiques dangereuses, ignorant les appels à une meilleure gestion de la sécurité et à un renforcement des équipes.

La sécurité des agents est une priorité, pas une option !

Il est inacceptable que la politique du chiffre actuelle joue avec la sécurité des agents pour faire baisser les IDF. Nous ne pouvons tolérer ces mesures qui mettent en péril la vie de nos collègues pour des gains administratifs illusoires.

Les agents ont aussi une vie de famille

Chaque agent PREJ a une famille qui l’attend à la maison. Mettre en danger la vie des agents, c’est aussi mettre en péril la sérénité et la sécurité de leurs proches. Nous ne pouvons tolérer que des décisions administratives imprudentes mettent en danger les vies et les familles de ceux qui dédient leur existence à la protection de notre société.

Nous exigeons :

  • L’arrêt immédiat des missions renforts seul.
  • Une transparence totale sur les décisions prises concernant la gestion des missions.

Ne jouons plus avec le feu ! La vie de nos collègues n’a pas de prix.

Lire le communiqué

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Troyes-Lavau : Vive la liberté, vive la semi-liberté !

Force ouvrière avait proposé, en vain, de laisser la Maison d’arret de Troyes ouverte pour gérer la semi-liberté et ne pas affecter le CP de Troyes/Lavau.

Car oui,sous la précipitation de cette ouverture éclair, nos chers ingénieures n’ont pas prévu de quartier semi-liberté, comme d’autres choses d’ailleurs, des fenêtres qui ne s’ouvrent pas dans les bureaux, un local VI absent etc….

Sauf qu’aujourd’hui, les semis-libertés font encore parler d’eux…. Après avoir menacé des agents dehors au mois de MAI, Ceux-ci prennent le parking visiteur pour un « RING » et règlent ouvertement leur compte comme aujourd’hui.

C’est quoi la prochaine étape ?

La gestion des semis-liberté au sein de notre établissement devient une problématique flagrante

  • aucun agent n’est prévu pour ce quartier spécifique
  • leur horaire devient une réelle charge pour les agents !!
  • les agents du quartier module/respect ne peuvent mener à bien leurs missions et faire un bon suivi.
  • le fait de faire rentrer des semis libertés dans nos bâtiments ne fait qu’augmenter les trafics et l’insécurité.

A quand un véritable QUARTIER SEMI-LIBERTE hors de l’établissement ?

Il serait peut-être temps d’y songer !

Lire le communiqué

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Saint-Martin-de-Ré : AGRESSION au QD ce Week-end !

Ce samedi 13 juillet 2024 vers 10h00, lors de la mise en place de la promenade du détenu A.,

Celui-ci a refusé la fouille à palpation de sécurité du personnel,

Ce détenu s’est mis à donner des coups de poings en frappant au visage d’un des collègues présents.

Puis, sur sa lancée, ce détenu asséna un coup de pied au niveau de la cuisse d’un deuxième collègue présent.

Depuis le 1er janvier 2024, ce détenu détient déjà un peu reluisant palmarès disciplinaire :

01 fait de dégradation, 01 fait de refus de réintégrer, 02 refus de se soumettre à une mesure de sécurité ou refus d’obtempérer aux injonctions du personnel, 08 faits de violences verbales envers un personnel, et 02 faits de violences physiques envers un personnel…

Le bureau local FO JUSTICE Saint-Martin-de-Ré, apporte tout son soutien à nos 2 collègues victimes de la violence de ce détenu.

Le bureau local FO JUSTICE Saint-Martin-de-Ré, dénonce l’augmentation du niveau de violence de cet agresseur de personnels.

Le bureau local FO JUSTICE Saint-Martin-de-Ré, demande le transfert rapide de ce détenu violent vers des lieux autres que ceux qu’il souhaite.

Lire le communiqué