Publié le Laisser un commentaire

Prison de Caen – IFS : La détresse des administratifs

Le service administratif traverse actuellement une période extrêmement difficile.

En effet, l’une des adjointes administratives, en situation de handicap, se voit attribuer une charge de travail écrasante. Entre la gestion de la téléphonie, des permis de visite et du standard, cette agente se retrouve en grande difficulté. Une solution plus logique serait de réaffecter une PA actuellement en remplacement à la SAS pour des demi-journées, mais cette option semble être ignorée.

Les consignes contradictoires ou parfois erronées laissent les personnels administratifs dans l’incertitude.

Est-il acceptable de mettre un agent en difficulté alors qu’une solution simple et réalisable existe ?

Le bureau local FO Justice CP CAEN IFS s’inquiète également pour le greffe, qui a également besoin de renfort en raison de la charge de travail croissante.

Le bureau local FO Justice CP CAEN IFS demande une meilleure communication entre les chefs de secteur et les agents, car les réponses fournies sont souvent de la simple “poudre de perlimpinpin”

Lire le communiqué

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Lorient-Ploemeur : Dégradation ! Mur en Carton !

Samedi dernier, des détenus n’ont rien trouvé de mieux que de s’attaquer à un mur sous le préau de la cour de promenade.

Il est 14h30 lorsque notre collègue en poste surveillance promenade côté droit annonce sur la radio un fracas sous le préau sans avoir de visibilité à cause d’un attroupement de détenus.

La gradée de roulement avec le renfort des agents de la détention se sont rendus sur la zone et ont pu apercevoir au travers des caillebotis du hall que le mur des toilettes avait été détruit sur une grande surface.

La visibilité étant très restreinte dans le hall, les agents sont allés constater l’étendue des dégâts mais surtout vérifier que des détenus n’avaient pas accès au vide sanitaire de l’établissement.

Beaucoup de blocs de plâtres jonchaient le sol et les détenus s’amusaient à les jeter dans la cour.

Le bureau local Force Ouvrière Justice exige une sanction disciplinaire à la hauteur des faits et le transfert des détenus qui seront identifiés comme étant les protagonistes de ce trouble à l’ordre et la sécurité de notre établissement.

Pour Force ouvrière Justice cet incident qui met en péril la sécurité de notre établissement met en évidence la nécessité de couvrir tous les postes de jour comme de nuit.

Le bureau local Force Ouvrière justice félicite l’ensemble des agents pour leur professionnalisme.

Lire le communiqué

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Caen – IFS : Pose tes deux pieds en canard, c’est la semi qui redémarre…

Petite allusion à une chanson festive, mais ce ne sont pas les surveillants de la SAS qui sont à la fête face à la montée en charge de leur quartier de semi-liberté.

En effet, dépourvus de moyens de contrôle d’alcoolémie dignes de ce nom, ils doivent accepter un nombre croissant de réintégrations de semi-libres manifestement alcoolisés, tout en restant impuissants face à cette aberration.

Sans un outil de mesure précis, ils sont contraints de se fier à une simple interprétation personnelle de l’état d’alcoolisation.

Les agents de la SAS ainsi que leurs cadres sont réduits à observer des détenus, souvent placés en semi-liberté à cause de problèmes d’alcool, continuer à s’enfoncer dans leurs habitudes néfastes, les préparant à sortir dans un état au moins aussi mauvais qu’à leur arrivée, sinon pire. Nous sommes loin de remplir les missions qui nous sont confiées.

À quand un coma éthylique en cellule ?

Personne ne le sait, mais tout le monde s’y attend. Ne parlons même pas des problèmes de violence qui pourraient découler de notre inaction.

Le bureau local FO Justice CP CAEN IFS espère que la scène ne finira pas sur les réseaux sociaux… Cela s’ajoute aux nombreuses problématiques déjà liées à la téléphonie, à la distribution des cantines et des repas. L’octroi d’un deuxième agent sur une petite partie de la journée ne compense que très peu toutes ces difficultés.

Lire le communiqué

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Rouen : Lâche Agression Hors Service !

Quatre de nos collègues se sont réunis mardi soir dans le centre-ville de Rouen pour regarder le match de foot et supporter l’équipe de France.

Reconnus par la voyoucratie rouennaise, ils ont été pris à partie par celle-ci ” On va niquer les ”hesses” ce soir ” et passant des paroles aux actes, nos collègues ont été roués de coups.

L’un d’eux a reçu un verre lancé sur le front, cette blessure nécessite des points de suture, un autre a reçu un coup de poing à la mâchoire, un a réussi à éviter les coups et le dernier a également reçu des coups et est menacé par un cutter jusqu’à sa voiture.

Le bureau local Fo justice apporte tout son soutien aux collègues agressés et reste à leur disposition pour toutes démarches.

Le bureau local Fo justice remercie la direction pour la prise en charge des collègues et attend un soutien judiciaire fort.

Lire le communiqué 

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Caen – IFS : Ça accueille mal…

Le 1er juillet, nous avons accueilli les surveillantes et surveillants fraîchement mutés.

Quel bel accueil leur a-t-on réservé !

Dès le lendemain, certains de ces agents ont été envoyés à l’étage, sans aucune connaissance de la structure, sans accompagnement ni même de doublure.

C’est ce qu’on appelle une immersion totale, ou comment apprendre à nager en étant balancé sans ménagement dans le grand bain !

Le bureau local FO Justice CP CAEN IFS regrette qu’un accueil digne de ce nom n’ait pas été assuré.

Le bureau local FO Justice CP CAEN IFS souhaite malgré tout, la bienvenue à tous les agents mutés et espère que leur intégration au sein de notre structure soit correctement encadrée.

Lire le communiqué 

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Condé-sur-Sarthe : Ni grand prince ni petite princesse, 3 passages POM c’est la règle !

Encore une fois, les notes sont appliquées selon l’humeur des uns ou des autres, pour se montrer soi-disant plus « noble » que le petit peuple des surveillants.

En effet dans le royaume de Condé, un après-midi du 29 juin 2024, la petite princesse gardienne du château choisit à son tour d’exposer sa noblesse de cœur lors de l’entrée parloir. La visiteuse ayant sonné 3 fois au niveau de la zone intime, son entrée devait se voir refusée mais la petite princesse enorgueillie acquiesça malgré cela son entrée pour que la damoiselle puisse rejoindre son galant. Devant la réticence des agents inquiets pour la sécurité du royaume, la princesse invoqua la défaillance du POM « mal réglé, trop pointilleux, pas assez ci ou surtout trop là ! »

C’est ainsi que la petite princesse de bon matin le lundi suivant raconta à son Roi une autre version de l’histoire pour justifier son choix et ainsi rejeter

encore une fois la faute sur un autre…Pauvre POM !

Un jour viendra à force de considération faussement noble et parée d’humanité où les contrôles POM seront systématiquement défiés par les visiteurs puis par les autorités… Les 3 passages maximum au POM sont une frontière qui ne doit jamais être franchie et tant pis si nous ne brillons pas aux yeux des visiteurs car nulle fonction, nul handicap, nul profil n’est gage d’honnêteté !

Cet été rassurons-nous, les preux chevaliers premiers surveillants vont eux être les garants de notre intégrité. Forts de leur expérience, ils ont déjà prouvé par le passé et pas plus tard qu’hier, qu’ils ne badinaient pas avec notre sécurité !

Le bureau local FO Justice dénonce à nouveau le non-respect des notes de services et des mesures de sécurité mettant ainsi en péril l’établissement et donnant l’illusion d’un règlement au fasciés. Il réclame donc la stricte application de la note de service.

Le bureau local FO Justice reste perplexe quant à la sincérité des informations qui sont narrées lors des rapports !

Lire le communiqué

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Nantes : Surpopulation, agression et manque de courage….

Ce lundi midi la maison d’arrêt de Nantes compte un taux d’occupation de 188% et dépasse les 200% en détention homme en prenant en compte le quartier arrivant !!!

La situation se tend chaque jour davantage et hier encore notre jeune collègue a été victime de la « voyoucratie ».

En effet, lors de l’ouverture de la cellule le détenu caché dans les toilettes a jailli et a violemment poussé la porte qui a heurté le visage et l’épaule de la surveillante. Puis ce délinquant a asséné un coup de pied à notre collègue une fois sorti de cellule et seule l’intervention des collègues a permis de faire cesser cette sauvage agression.

Enfin, comme si la situation n’était pas assez difficile la Direction envoie également les agents au carton en édictant une note sans queue ni tête sur l’autorisation ou l’interdiction des shorts pour les mouvements promenades et sports.

Plutôt que de prendre une décision claire et limpide la Direction rédige une note que les agents doivent interpréter et autoriser ou interdire en fonction de la longueur du short ou de la façon dont le détenu porte son short…..

Au final, ce sont les agents qui vont « se prendre la tête » avec les détenus et nul doute que lorsque l’un de nous sera agressé la Direction cherchera à savoir si le short recouvrait partiellement les genoux et s’il était bien porté.

Le syndicat local FO justice du CP de Nantes demande à la Direction du QMA d’arrêter de mettre les agents encore plus en difficulté dans ce contexte de surpopulation et d’interdire les shorts sur les mouvements.

Le syndicat local FO justice du CP de Nantes félicite les agents intervenus avec professionnalisme et rapidité pour secourir notre collègue hier matin.

Le syndicat local FO justice du CP de Nantes apporte son soutien et souhaite un prompt rétablissement à la surveillante blessée hier et espère des suites judiciaires à la hauteur.

Lire le communiqué

Publié le Laisser un commentaire

Prison de La Roche-sur-Yon : AGRESSION ! Et une de plus….

Vendredi matin, la maison d’arrêt de la Roche sur Yon a été une nouvelle fois le théâtre d’une agression commise par un détenu pourtant signalé maintes fois pour des risques de passage à l’acte.

En effet lors d’un entretien avec le SPIP et l’Adjoint au Chef d’Etablissement, ce dernier a reçu un violent coup de poing au visage.

Une fois l’alarme déclenchée, sur place, seul un personnel masculin était présent pour intervenir, autant dire que la mise au quartier disciplinaire a été plus que compliquée.

L’intersyndicale a déjà alerté sur le climat délétère qui règne au sein de notre structure, 240 % d’occupation ce n’est plus tenable !

Nous réclamons le transfert dans les plus brefs délais de l’agresseur par une équipe dédiée à ce genre de profil.

Si aucune décision n’est prise avant le milieu de la semaine prochaine, nous bloquerons à nouveau l’établissement !

L’intersyndicale salut le professionnalisme des agents et souhaite un prompt rétablissement à l’Adjoint au Chef d’Établissement.

L’intersyndicale de la Maison d’arrêt de la Roche-sur-Yon

Lire le communiqué 

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Caen-Ifs : Lego Land

Ce mardi 25 juin en MAH2, lors d’une fouille de cellule en début d’après-midi, une surveillante a retrouvé dans la lampe liseuse au-dessus du lit un téléphone et une substance ressemblant à de la résine de cannabis. Un fait malheureusement courant dans notre administration. De plus, lors du démontage du tableau d’affichage pour contrôle, un trou creusé a été découvert.

Ce qui est plus qu’inquiétant, c’est que pour démonter ces accessoires, il faut une clef à LAINE avec des embouts de différentes dimensions.

Où se trouvent ses clefs ? Comment sont-elles rentrées ?

Après avoir trouvé un couteau, allons-nous cette fois-ci retrouver une boîte à outils ou pire encore ?

Est-ce qu’on gère maintenant une prison en kit démontable pour amuser nos pensionnaires ?

La situation ne cesse de régresser. Le sentiment d’insécurité s’installe de plus en plus.

Le bureau local FO Justice CP CAEN IFS Redemande qu’une fouille sectorielle soit effectuée sans délais et demande l’installation de RIVETS afin de sécuriser les cellules.

Le bureau local FO Justice CP CAEN IFS s’inquiète de la situation et tient à féliciter les agents pour leur professionnalisme.

Lire le communiqué

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Val-de-Reuil : Trop c’est Trop !

Hier matin, le drame fut évité de peu, encore une fois…

Le 20 juin 2024 vers 11h15, alors dans l’exercice de ses fonctions, notre collègue Brigadier-Chef a été victime d’une brutale agression alors qu’il donnait une bouteille d’eau au détenu FL..

Celui-ci à profité de l’ouverture de la trappe pour passer son bras et piquer notre camarade avec un stylo au niveau de la gorge !

Et c’est grâce à la bandoulière du casque MO et aux reflexes de l’agent que le coup n’a pas atteint sa destination qui aurait pu lui être fatal !

Cet acte prémédité est une preuve de plus de la violence à laquelle nous sommes confrontés quotidiennement !

De plus, ce matin lors du mouvement douche, celui-ci à mis un violent coup de pied dans le genou du surveillant équipé

Son but et clair, il l’a annoncé, il veut à tout prix blesser du bleu !

Combien de nos collègues devront encore subir les violences de cet énergumène ??

Chaque minute passée dans ces conditions est une minute de trop !

Nous attendons des mesures concrètes et rapide dans la gestion de ce détenu afin de protéger le personnel et réitérons nos exigences sur un transfert immédiat de cet individu dans un établissement adapté à son profil !

FORCE OUVRIERE JUSTICE Val de reuil souhaite un prompt rétablissement à nos collègues blessés tant physiquement que psychologiquement !

Lire le communiqué