Publié le Laisser un commentaire

Prison d’Oermingen : Zone de compétence !!

Hier matin, plusieurs agents du Centre de Détention d’Oermingen sont médusés de voir qu’il manque une clé sur leur trousseau, ils se voient désormais dans l’obligation de demander par Motorola l’autorisation d’accéder aux bâtiments !!

Le service infrastructure met en application STRICT une note DAP du 06 septembre 2006 !!

Alors que nous allons devoir nous passer des agents mobiles suite aux missions qui leur incombent (ESP), maintenant c’est une certitude, surveillant tu es :

SEUL AU MONDE !!

Ça va être très compliqué pour les agents d’étages d’intervenir sur des rixes et d’ouvrir la porte de bâtiment simultanément afin que les agents sans clés, viennent à leur secours et de plus, en sécurité !!

Ayez un peu de bon sens, cette note est clairement inappropriée à la structure du CDO !!

Certes il y a deux officiers présents sur le bâtiment, SAUF lorsqu’une rencontre de cohésion est organisée par la direction avec une grippe au menu !!

Nous apprenons également que l’unité sanitaire qui se trouve être un service extérieur à l’administration, s’est vu retirer les clés d’accès il y a tout juste 24 heures, et par un tour de passe-passe, ces dernières sont à nouveau en leur possession !!

Est-ce peut être l’unité sanitaire qui nous viendra à notre secours lors d’interventions ??

Alors nous sommes sauvés !! OU PAS !!

Devons-nous nous déplacez en nombre afin qu’on nous rende cette fameuse clé qui nous apporte notre sécurité au sein de l’établissement ?? !!

FO Justice Oermingen dénonce une mise en danger des personnes et de l’établissement !!

FO Justice Oermingen demande de revoir cette note en adéquation avec notre structure et changer vos serrures d’avant-guerre des portes d’entrée des bâtiments !!

Lire le communiqué

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Vendin-le-Vieil : La Ligue des Champions

Ce week-end le CP Vendin a encore été le théâtre d’un évènement qui aurait pu avoir une grave incidence pour les agents.

En effet, lundi dernier la gestion déléguée a envoyé un mail pour avertir qu’un détenu placé à l’isolement n’aurait pas son UVF, à cause d’un pécule insuffisant.

Mail ayant pour destinataires tout le monde, sauf les gradés et les agents de la brigade QD/QI qui étaient pourtant les principaux intéressés…

QUI DIT UN UVF ANNULÉ IMPLIQUE LOGIQUEMENT UN DETENU AVISÉ ?

Et bien non ! On laissera inutilement pourrir la situation toute la semaine, alors que la personne détenue recevait son mandat le lendemain. Tout aurait pu se régler facilement.

Les agents de la brigade QD ne seront finalement prévenus qu’en fin de semaine par un heureux hasard, les agents des parloirs passant dans leur secteur pour ramener un sac de linge.

Le week-end venu, le détenu convaincu d’avoir son UVF avait préparé son sac et les agents de la brigade se sont retrouvés seuls face aux conséquences d’une chaîne de communication défaillante. Il a bien fallu se résoudre à appeler le directeur d’astreinte, pour rattraper la boulette et finalement maintenir cet UVF.

COMMENT PEUT-ON TOLÉRER UNE GESTION PROCHE DE L’AMATEURISME POUR DES SITUATIONS AUSSI SENSIBLES ? IL EST BIEN BEAU DE SE TARGUER D’ÊTRE LA CENTRALE LA PLUS SÉCURITAIRE DE FRANCE SI ELLE EST GÉRÉE PAR DES « PIEDS NICKELÉS » ! NOUS CONSTATONS QUE LES DEUX BRIEFINGS QUOTIDIENS INSTAURÉS S’AVÈRENT PERTINENTS, TANT LA COMMUNICATION PASSE MAL EN DÉTENTION. LES AGENTS N’ONT PAS À EN FAIRE LES FRAIS !

Il serait temps d’utiliser la messagerie interne comme un vrai outil de communication et de transmission des informations et non pas comme un réseau social…

À BON ENTENDEUR…

Lire le communiqué

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Villenauxe-la-Grande : Agressions sur personnels. Trop c’est trop.

Des coups de poings au visage du surveillant qui s’en sort avec 10 jours d’ITT, des crachats au visage et dans le dos du gradé, des coups de fourchettes sur le casque du surveillant, sans oublier les injures grotesques aux agents présents, ainsi qu’au chef de détention.

Non vous ne rêvez pas, c’est le triste bilan de la journée du 21/02/2024 au CD de Villenauxe-la-Grande

Trois de nos collègues ont été victimes d’agressions lâches de la part de nos pensionnaires défavorablement connus de nos services.

Ces énergumènes sans scrupules doivent être punis à la hauteur de leurs actes.

La loi N° 2022-52 du 24 janvier 2022 prévoit des peines plus sévères en cas d’agression sur le personnel dans l’exercice de leur mission (de 5 à 10 ans selon les circonstances aggravantes).

FAUT-IL QU’IL Y AIT UN MORT POUR QUE NOTRE DIRECTION LOCALE RÉAGISSE ?

Il faut dénoncer aussi qu’à Villenauxe-La-Grande les agents travaillent dans l’insécurité totale (7 à 8 agents en services de nuit au lieu de 10 agents et 1 agent par étage au lieu de 2 agents).

“Cette pratique est devenue normale dans notre établissement.”

Le Bureau Local FO Justice souhaite un bon rétablissement aux collègues ;

Le Bureau Local FO Justice tient à féliciter les agents qui sont intervenus avec professionnalisme. Nous ne demandons pas de récompenses puisque notre direction est bien consciente de la hauteur des faits.

Le Bureau Local FO Justice demande des sanctions disciplinaires, judiciaires et également le transfert de ces détenus.

Lire le communiqué

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Brest : Dédain, méchanceté ou règlement de compte ?

Depuis un fameux contrôle sanitaire aux cuisines, il semblerait que le personnel de surveillance soit dans le collimateur de certain(e)s pour de mauvais résultats.

En effet, après avoir accepté de changer son planning le matin même, réduisant sa pause méridienne de 2h à 45 min, un agent a essuyé un refus catégorique de bénéficier exceptionnellement d’un repas.

Il aura fallu «l’insistance des officiers» pour que l’agent puisse se restaurer.

Le bureau Local Force Ouvrière Justice met quiconque au défi de quitter un uniforme, d’aller se restaurer à l’extérieur, de revenir se changer et de rejoindre son poste, le tout en 45 minutes !!!

Il semble qu’il « appartient au personnel de surveillance d’être prévoyant ou de prévoir les aléas liés aux modifications de pause méridienne ».

Mais de qui se moque-t-on ?

Nous sommes conscients que la cuisine de la MA Brest n’a pas vocation à assurer la restauration du personnel sauf cas exceptionnel !!!

Si dans cette situation décrite plus haut, pourquoi refuser de fournir un repas au personnel de surveillance et accepter d’en fournir quasi quotidiennement à d’autres ?

Il y a tant de choses à revoir concernant le fonctionnement de la cuisine au lieu de chercher des poux dans la tête des personnels de surveillance.

Le bureau Local Force Ouvrière Justice remercie les officiers intervenus pour que notre collègue puisse bénéficier d’un repas.

Le bureau Local Force Ouvrière Justice rappelle que la frontière est étroite entre un comportement inadéquat avec ses subordonnés et le harcèlement.

Vous pouvez compter sur notre organisation syndicale pour continuer à dénoncer, malgré les pressions, de tels faits s’ils venaient à se reproduire.

Force Ouvrière Justice accompagnera les agents désireux de formuler un recours si leur notation annuelle s’avérait farfelue ou mensongère.

Lire le communiqué

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Condé-sur-Sarthe : Prise d’otage à l’unité sanitaire

Ce matin à la suite d’une demande de consultation en urgence avec l’infirmière psychologue de l’unité sanitaire, la personne détenue S au cours celle-ci a réalisé une prise d’otage.

En effet, peu de temps après son installation, celui-ci a surgi de la salle de consultation en interpellant les agents en hurlant : « Surveillant appelle ton directeur, c’est une prise d’otage ».

A ce moment, l’agent constate que ce dernier est parvenu à dissimuler une arme artisanale faite d’une lame de rasoir fixée sur un manche de ciseaux fondu malgré son passage sous le portique.

L’agent essaie d’apaiser la situation pour faire reprendre les esprits à la personne détenue mais celle-ci veut voir le directeur.

C’est grâce à l’intervention des agents sur place appuyés de la gradée QID que la communication a été maintenue et permis une ouverture d’urgence optimum pour permettre l’intervention des ELSP. Cette prise d’otage a pu prendre fin sans blessé physique.

Le bureau local Force Ouvrière Justice présente toutes ses félicitations à l’ensemble des personnels qui ont permis une prise en charge réactive et efficace.

Le bureau local Force Ouvrière Justice souhaite un prompt rétablissement à l’infirmière psychologue qui, comme tout à chacun, a dû trouver ces minutes très longues.

Bien évidemment, le bureau Local Force Ouvrière Justice demande le maintien à l’établissement de cette personne détenue avec un placement au Q.I. pour assurer un suivi en adéquation avec son profil actuel.

Le bureau local Force Ouvrière Justice demande une gratification à la hauteur des évènements pour les personnels primo-intervenants.

Lire le communiqué

Publié le Laisser un commentaire

DISP de Lyon : Soutien inébranlable à nos collègues administratifs

Face aux défis permanents qui exigent de nous une adaptabilité constante, FO Justice réaffirme son soutien inébranlable aux personnels administratifs de nos établissements mais aussi à nos PA de la direction interrégionale notamment aux services des Ressources Humaines et à l’Unité de Gestion Administrative et Financière du Personnel.

Ces départements sont indispensables pour le bon déroulement de notre administration et nos missions. Les progrès réalisés, grâce aux stratégies récemment mises en place, ont significativement amélioré l’efficacité et le bien-être au travail, notamment au sein de l’UGAFP.

L’importance de ces initiatives est cruciale car elles favorisent un milieu de travail basé sur la confiance et le « respect mutuel », essentiels pour stimuler la motivation et améliorer les performances.

Les retours que nous avons reçus montrent une amélioration notable de l’ambiance de travail, bien plus positive que les critiques pourraient le laisser entendre.

Nous voulons souligner que ces avancées ne sont pas le fruit du hasard, mais résultent, d’efforts ciblés et coordonnés, menés avec sérieux et professionnalisme. Le service des Ressources Humaines, mérite une reconnaissance spéciale pour sa gestion remarquable des défis quotidiens, malgré des ressources limitées, démontrant une capacité exceptionnelle à faire face aux difficultés avec proactivité.

Pour FO Justice de la DISP de Lyon, nous sommes convaincus que le succès à long terme dépend d’un dialogue ouvert et constructif, fondamental pour maintenir la confiance et la collaboration entre tous les acteurs.

C’est dans cet esprit que nous renouvelons notre soutien entier au personnel de la direction interrégionale, tout en saluant spécialement la cheffe de l’UGAFP et son équipe pour leur engagement profond et leur excellent travail. Leur aptitude à gérer des défis complexes et à proposer des solutions adaptées est exceptionnelle.

Continuons ensemble sur cette trajectoire positive, pour le bien de tous, en nous engageant à promouvoir un environnement de travail qui favorise le bien-être, le respect mutuel, et l’excellence collective.

Lire le communiqué

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Bordeaux-Gradignan : Des personnels à bout. La colère gronde

Hier, le 20 février un gradé est agressé sauvagement au Quartier Disciplinaire, son expérience et son professionnalisme lui ont permis d’éviter le pire.

Aujourd’hui, une Officier reçoit une barquette d’excrément au quartier disciplinaire, par ce même détenu !

Dans le même temps, l’équipe ELSP rentrait de mission après plus de 24h de service.

Et on comptait 136 matelas au sol ce lundi…

STOP s’en est TROP !

La politique de l’autruche, qui consiste à fermer les yeux et à serrer des fesses jusqu’à l’arrivée miraculeuse des stagiaires et des agents mutés, ne peut plus durer. Nous ne travaillons plus dans des conditions dignes.

Le Bureau local FO va prendre ses responsabilités et enjoint notre direction à agir de manière forte pour protéger ses personnels, qui sont tous en grande souffrance et font tourner « la boutique », au détriment de leur santé et leur vie de famille.

Le Bureau Local FO exige le transfert du détenu A* le plus rapidement possible.

Le Bureau Local FO APPEL A LA MOBILISATION GENERALE CE LUNDI 26 FEVRIER DES 06H00 DU MATIN DEVANT LES PORTES DE L’ETABLISSEMENT.

Lire le communiqué

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Meaux-Chauconin : Découvertes à la SAS

Le bureau local Force Ouvrière Justice félicite l’ensemble des personnels présents à la Structure de préparation à la sortie (SAS) ce jour, pour leur professionnalisme, suite à la découverte d’objets prohibés.

En effet, le mercredi 21 février 2024, lors de l’appel pour vérifier la présence des personnes détenues, un agent constate la présence d’un chargeur de téléphone, à sa demande le détenu lui remet son téléphone présent sous son oreiller.

L’investigation et le flaire des personnels vont mener à la découverte, notamment dans la laverie de :

6 téléphones de type Iphone

17 cartes SIM

8 blocs chargeurs

7 câbles USB

C’est environ au total, une quinzaine de téléphones qui seront retrouvés, sur plusieurs cellules occupées !!!

Nous savons que les moyens matériels et financiers ont été mis pour la sécurisation du domaine pénitentiaire du CP de Meaux. Cependant, il est important de revoir la sécurisation du côté de la structure donnant vers les champs, en créant un glacis, aux alentours du bâtiment.

La nuit, nous ne sommes pas à l’abri de projections dans ces patios où de livraisons par drones, récupérées par les cellules se trouvant à cet endroit.

Enfin, les véhicules des personnes détenues en semi-liberté, se garent le soir, sur le parking visiteurs à l’entrée du domaine, l’ouverture de la porte principale du domaine pénitentiaire, laisse entrevoir, un manque de sécurité, criant.

La sécurité des personnels n’a pas de prix !!!

Lire le communiqué

 

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Lille-Sequedin : Nuits à 14

Suite à notre intervention du jour auprès du chef d’établissement par intérim, les nuits à 14 agents qui devaient prendre acte dès le 1er mars prochain sont pour le moment repoussées à une date ultérieure.

Le règlement intérieur du CSA du CP Lille Sequedin stipule dans son article 19 « qu’en cas de vote unanime défavorable, le projet fait l’objet d’un réexamen. Une nouvelle délibération doit être organisée dans un délai qui ne peut être inférieur à 8 jours et excéder 30 jours. »

Malgré le vote unanime défavorable, le chef d’établissement par intérim ne nous a pas transmis de nouvelles convocations.

Ce projet est donc pour le moment reporté à une date ultérieure.

Ces nuits à 14 finiront sans aucun doute par être imposées par l’administration, le bureau local FO Justice continue tout de même de se battre pour retarder au maximum l’échéance pendant que certains ont déjà tourné le dos aux agents et marchent main dans la main avec la direction.

Lire le communiqué

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Beauvais : Appel à la mobilisation

Cela fait maintenant plusieurs mois que notre syndicat FO Justice ne cesse d’alerter le directeur sur plusieurs sujets préoccupants…

Suite à la déclaration liminaire, lue à notre cher directeur au CSA du vendredi 16 février, nous appelons à un blocage de l’établissement.

Les revendications sont les suivantes :

– Le remplacement de l’ensemble des émetteurs-récepteurs, bornes et API

– La diminution des activités

– Le déverrouillage des PIC

– L’annulation du projet de la fusion QFE-Quartier hommes la nuit

– Le transfert des détenus ayant agressé nos collègues

– L’annulation de la consigne imputant le quart d’heure d’habillement

– La suppression du management tyrannique

– L’accélération de la réflexion concernant le 12h

Cher camarade, cher collègue, si tu te reconnais dans nos revendications, si tu en as ras-le-bol des demandes d’explications abusives, si tu as peur pour ta sécurité, si tu en as marre de ce management tyrannique : la mobilisation massive reste la seule solution ! Seul, nous sommes vulnérables, c’est ensemble que nous serons les plus forts !

Le bureau local FO Justice donne rendez-vous à tous les agents disponibles le MARDI 27 FÉVRIER DÈS 6H00 devant les portes de l’établissement. Le mouvement peut être reconduit jusqu’à l’obtention de vrais résultats !

Lire le communiqué