Publié le Laisser un commentaire

Prison de Meaux-Chauconin : Découvertes à la SAS

Le bureau local Force Ouvrière Justice félicite l’ensemble des personnels présents à la Structure de préparation à la sortie (SAS) ce jour, pour leur professionnalisme, suite à la découverte d’objets prohibés.

En effet, le mercredi 21 février 2024, lors de l’appel pour vérifier la présence des personnes détenues, un agent constate la présence d’un chargeur de téléphone, à sa demande le détenu lui remet son téléphone présent sous son oreiller.

L’investigation et le flaire des personnels vont mener à la découverte, notamment dans la laverie de :

6 téléphones de type Iphone

17 cartes SIM

8 blocs chargeurs

7 câbles USB

C’est environ au total, une quinzaine de téléphones qui seront retrouvés, sur plusieurs cellules occupées !!!

Nous savons que les moyens matériels et financiers ont été mis pour la sécurisation du domaine pénitentiaire du CP de Meaux. Cependant, il est important de revoir la sécurisation du côté de la structure donnant vers les champs, en créant un glacis, aux alentours du bâtiment.

La nuit, nous ne sommes pas à l’abri de projections dans ces patios où de livraisons par drones, récupérées par les cellules se trouvant à cet endroit.

Enfin, les véhicules des personnes détenues en semi-liberté, se garent le soir, sur le parking visiteurs à l’entrée du domaine, l’ouverture de la porte principale du domaine pénitentiaire, laisse entrevoir, un manque de sécurité, criant.

La sécurité des personnels n’a pas de prix !!!

Lire le communiqué

 

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Fleury-Mérogis : Flash-inFO – Parloirs D1 – 220 Grammes de cannabis saisis !

Le bureau local Force Ouvrière Justice félicite l’ensemble des agents des parloirs pour la pertinence de leurs observations suite à la découverte de produits prohibés.

En effet, le mardi 20 février 2024, à l’issue de la 1ere série des parloirs du bâtiment D1, une fouille intégrale est programmée suite à une forte suspicion des agents.

La qualité des gestes professionnels des agents ont permis la découverte de 220 grammes de produits prohibés.

La brigade territoriale de Fleury-Mérogis s’est saisie de l’enquête et des différentes investigations.

Sur les instructions du Chef d’établissement le permis de visite a été suspendu et le parquet avisé.

Le bureau local Force Ouvrière Justice demande des récompenses pour l’ensemble des agents pour la qualité de leurs observations et leur investissement au quotidien.

Lire le communiqué 

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Réau : Compte-rendu visite du DAP !

Le jeudi 15 février 2024, le Directeur de l’Administration Pénitentiaire était en visite sur le CP de REAU accompagné par le Directeur Interrégional de la DISP de Paris.

A l’issue une délégation Force Ouvrière Justice a été reçue en présence du DAP, du DI de Paris, de la cheffe d’établissement et de son adjointe.

En préambule, le DAP a précisé que cette visite s’inscrivait dans le cadre d’un soutien appuyé aux personnels dans ce contexte actuel.

En effet, il a adressé ses remerciements aux agents du centre de détention Femme pour leur engagement et implication dans la gestion des personnes détenues de retour de Syrie (profils TIS).

Il a souligné également, le professionnalisme et la manière de servir des agents du quartier d’isolement et disciplinaire dans la gestion et la prise en charge de certains détenus à hauts risques et notamment ceux liés au grand banditisme.

Il a rappelé avec force que le cœur de notre métier est la détention et insisté sur le professionnalisme et l’engagement des personnels de notre établissement pénitentiaire dans son ensemble dans un contexte particulier.

Par ailleurs, il a mis l’accent sur la réforme statutaire et les opportunités de déroulement de carrière. Le besoin de reconnaissance des agents rendant l’attractivité grâce à notamment à la diversité des métiers de la sécurité. Il souligne aussi l’importance de la fidélisation. Qui sera rendu possible avec la création de la filière expertise.

Au regard de l’inversement favorable des courbes, le DAP reste optimiste pour les prochains recrutements qui viendront combler les postes vacants.

Il est satisfait de la tournure sécuritaire, caméra piétonne, les chiens d’appuis et pistolet à impulsion électrique portes par Force Ouvrière Justice, des expérimentations sont en cours sur certains établissements.

En cette période de deuil pénitentiaire avec le décès tragique d’un agent des ERIS de Lille dans l’exercice de ses missions. Le DAP a rappelé la dangerosité de nos missions et la solidarité qui va avec.

Durant cet échange, Force Ouvrière Justice a félicité l’engagement du DAP concernant la situation urgente à Mayotte et les différentes mesures prises pour assurer la sécurité du CP de Majicavo et des personnels. Notamment la présence

des ERIS et des renforts en personnels attendus dans le cadre d’une CAP exceptionnelle pour cet établissement en grande souffrance.

Lors de sa prise de parole, le secrétaire local Force Ouvrière Justice a évoqué des difficultés et des situations propres à l’établissement.

Le directeur interrégional a confirmé a confirmé la mise en œuvre de la sécurisation du domaine et le déploiement des ELSP.

Sur les autres points au niveau local, le Directeur interrégional s’est engagé à revenir pour échanger avec les organisations professionnelles représentatives.

Le bureau local Force Ouvrière Justice restera attentif aux différents dossiers portés au niveau local dans le cadre d’un dialogue social nourri et constructif.

Lire le communiqué 

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Villepinte : Le supermarché de la Maison d’Arrêt !

Ce mercredi 07 février 2024, lors de la fouille programmée d’une cellule au bâtiment B, les agents se sont crus dans un supermarché :

La qualité de leurs gestes professionnels lors de cette fouille minutieuse a permis de saisir :

  • 1 ceinture a grosse boucle
  • 2 paires d’écouteurs type d’air pod
  • 3 téléphones
  • 2 chargeurs complets
  • 1 Chromecast blanc plus télécommande
  • 2 cigarettes électroniques de couleurs grises
  • 1 câble de chargeur blanc
  • 1 câble de chargeur
  • 3 coques transparentes de protection
  • 2 cartes SIM de marque LYCA.
  • 3 morceaux de résine de cannabis pour un poids total de 4 grammes
  • 1 boite de rechange pour écouteurs.
  • 3 emballages dit papiers bulles

Le bureau local Force Ouvrière Justice félicite les agents qui ont contribué à préserver la sécurité de notre établissement pénitentiaire.

Le bureau Local Force Ouvrière Justice demande une fouille sectorielle sur ce bâtiment au regard des nouvelles trouvailles.

Lire le communiqué 

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Versailles : On marche sur la tête ! Les personnels administratifs faisant-fonctions de surveillants…

Le syndicat FO Justice – personnels administratifs de la Maison d’Arrêt de Versailles, souhaite attirer votre attention sur une situation alarmante au sein de notre établissement pénitentiaire. Face à un manque criant de personnels de surveillance, la direction décide de remplacer les surveillants par des adjoints administratifs.

Nos adjoints administratifs sont assignés aux services des cantines, de la buanderie, des stocks produits d’hygiène et alimentaire mais également à la cuisine. Ils doivent déambuler dans toute la détention, seuls et sans moyen d’alerte, pour mener à bien les missions qui leur sont imposées.

Cette décision de notre direction engendre évidemment des inégalités flagrantes qu’elle semble ignorer :

  • Port d’Uniforme et Équipement de Sécurité, les adjoints administratifs ne sont pas soumis à l’obligation du port de l’uniforme ni à celle de l’équipement de sécurité, mettant ainsi en péril leur intégrité physique dans un environnement aussi sensible qu’une dé-tention.
  • Différence de Corps et de Catégorie, les adjoints administratifs et les personnels de surveillance relèvent de corps et de catégorie différents (catégorie sédentaire pour les uns et super active pour les autres), ce qui génère des disparités au niveau des conditions de travail et des droits professionnels.
  • Différents Régime de Retraite, un adjoint administratif peut prétendre à un départ à la retraite à 64 ans, un surveillant à 57 ans.

Face à cette situation des plus préjudiciable envers nos adjoints administratifs, la direction s’explique et nous oppose la PSS que les AA perçoivent (25% du TIB), indemnité qui est sensée, selon la direction, justifier leur présence en détention.

Visiblement notre direction devrait revoir ses fondamentaux…

La PSS est versée à l’ensemble des personnels pénitentiaires, tous corps confondus exerçant leurs fonctions en services déconcentrés, ce qui ne veut pas dire substituer un surveillant par un adjoint administratif! Concernant la sécurité de nos AA, la direction répond qu’ils assumeront les conséquences en cas d’incident !

Devons-nous les remercier tout de suite ?

Nous devons agir pour préserver la sécurité, les conditions de travail et le respect des droits professionnels de notre personnel administratif.

Nous demandons à Monsieur Le Directeur Interrégional de Paris de faire cesser cette mascarade !!

À défaut, Monsieur Le Directeur de l’Administration Pénitentiaire sera saisi de la situation

Lire le communiqué 

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Réau : Agression à la casserole

Une personne détenue a volontairement et à plusieurs reprises frappé un de nos collègues lors de l’ouverture réglementaire de sa porte à l’appel de l’après-midi du samedi.

Tenant des propos incohérents sur la coursive, malgré plusieurs injonctions, celui-ci a refusé de réintégrer sa cellule. Faisant preuve de rébellion, lors de sa mise en prévention, ce détenu s’est permis en plus de mordre notre collègue.

Résultat, nous retrouvons un collègue avec plus de 5 jours d’ITT et de nombreuses contusions.

Nous demandons une sanction exemplaire pour la personne détenue.

Le bureau local Force Ouvrière Justice apporte son soutien total à notre collègue et l’accompagnera dans ses démarches administratives.

Lire le communiqué

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Fleury-Mérogis : D5 – Fouille Sectorielle

Hier soir, le 01 février 2024, une fouille sectorielle a été opérée sur le bâtiment D5 avec l’appui des ERIS de Paris et d’une équipe cynotechnique.

Cette opération menée et préparée avec le soutien des différents services transversaux, la cellule sécurité et des agents des différentes détentions s’est déroulée en toute discrétion et sans incident notoire.

Le bureau local Force Ouvrière Justice salue le professionnalisme de l’ensemble des personnels et en particulier la qualité de leurs diverses observations, en complémentarité du service de renseignement qui a permis de cibler des cellules.

Plus que jamais notre organisation insiste sur la nécessité des croisements des informations pour faire face à la menace réelle qui pèse au sein de notre établissement.

Le bureau local Force Ouvrière Justice félicite l’ensemble des agents tous corps et grades confondus pour leur efficacité et leur contribution le temps de cette opération. Elle s’inscrit dans la lutte contre l’insécurité ambiante et vise à rétablir l’ordre et la discipline face aux trafics divers et variés qui fleurissent de façon exponentielle au sein de nos détentions.

Selon nos informations il a été saisi :

  • 3 armes artisanales
  • 12 téléphones dont 7 Iphone
  • 237 grammes de produits stupéfiants
  • Nombreux chargeurs et câbles
  • 1 clé USB IPTV avec télécommande
  • 2 Airpod
  • 12 puffs au cannabis

Chaque personnel à le droit à sa sécurité !

Notre organisation appelle à la rigueur collective et à une vigilance de la communauté pénitentiaire, notamment dans la réalisation des pratiques professionnelles.

De même, le bureau local Force Ouvrière Justice appuiera toutes initiatives visant à restaurer l’autorité des pénitentiaires et à apporter de la sécurité à l’intérieur comme à l’extérieur de nos murs!

lire le communiqué

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Fresnes : De la théorie à la pratique version carcérale

En ce moment même, nos collègues du centre pénitentiaire de Saran-Orléans bloquent leur établissement pour dénoncer la grave agression subie par un des nôtres.

Force Ouvrière Justice leur apporte un soutien indéfectible dans leurs différentes actions.

Les agressions en tous genres gangrènent et fragilisent nos détentions.

Notre établissement pénitentiaire ne fait pas l’exception avec une surpopulation carcérale alarmante…

En effet, un de nos pensionnaires incarcéré à la 3eme division a sauvagement agressé l’un des notre en 3eme division.

Les faits se sont déroulés aux environs de 9h40 au rdc de cette division.

Pour rappel, deux jours auparavant un couteau en céramique a été découvert dans sa cellule.

Suite à cette découverte inquiétante, il a été placé au Rdc de la 3eme division sans gestion particulière.

Sans surprise, ce matin à l’ouverture il a forcé le passage en poussant l’agent et en lui assenant plusieurs coups de poings à la tête et au visage.

En effet, il est un adepte à la boxe qu’il pratique assidument au sein de notre établissement dans le cadre de cette activité tournée vers la réinsertion. Mais surtout sensé contrôler ses pulsions destructrices à l’encontre des bleus !

Le bureau local Force Ouvrière félicite le professionnalisme des collègues présents qui ont su garder leur sang-froid durant l’incident.

Le bureau local Force Ouvrière Justice demande que les sanctions pénales et disciplinaires envers cette personne détenue soient exemplaires.

Le bureau local Force Ouvrière Justice s’interroge sur les mesures laxistes prises dans la gestion de ce détenu suite à la découverte de ce couteau en céramique dans sa cellule.

Nous constatons que certains sont plus réactifs pour sanctionner les agents qui ont eu des manquements pour diverses raisons.

Le bureau local Force Ouvrière demande son placement au quartier d’isolement voire son transfert.

Le bureau local Force Ouvrière Justice apporte tout son soutien à nos collègues et se tient à disposition pour l’accompagnement des démarches administratives et judiciaire.

Lire le communiqué

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Fresnes : Flash agression D1

Ce mardi 30 janvier 2024, une personne détenue armée d’un couteau artisanal était sur le point d’agresser gravement une autre personne détenue sur le bâtiment D1 au deuxième SUD. Le pire à sûrement été évité, grâce à l’intervention courageuse et rapide des collègues qui n’ont pas hésité un seul instant à s’interposer devant l’urgence de la situation.

Même maitrisé, ce dernier continuait à se montrer virulent et à mettre en danger les collègues…

Une des nôtres a malheureusement été blessée au poignet et conduite immédiatement à l’hôpital.

Le bureau local Force Ouvrière Justice félicite le professionnalisme des collègues présents qui ont su garder leur sang-froid durant l’incident. Nous espérons que leur administration saura les récompensés.

Le bureau local Force Ouvrière Justice demande que les sanctions pénales et disciplinaires envers cette personne détenue soient exemplaires.

Le bureau local Force Ouvrière Justice demande le transfert vers une structure adaptée à ce type de profil.

Le bureau local Force Ouvrière Justice apporte tout son soutien à nos collègues et se tient à disposition pour l’accompagnement des démarches administratives et judiciaire.

Lire le communiqué

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Fresnes : Des paroles, des paroles. Nous voulons des actes !!!

Nous avons abordé avec vous Mr le Directeur différents points de lors notre bilatérale du 06 novembre 2023, entretien qui a été très enrichissant et constructif…Du moins nous le pensions…

Car à ce jour, et les collègues de terrain nous le rappel quotidiennement à juste titre rien n’avance !!!

Le bureau local Force Ouvrière Justice est à la suite des élections professionnelles, où une large majorité des collègues ont votés pour, votre interlocuteur privilégié, ne vous en déplaise…

Sur les points abordés lors de cette bilatérale, à ce jour :

– Les travaux pour le changement des ascenseurs n’ont pas débuté.

– Les locaux du service parloir attendent d’être rénovés.

– Les travaux d’installation de la grille à la douche du vestiaire ne sont toujours pas entamés.

– Les locaux de la porte voiture sont toujours aussi insalubres.

– Le changement des housses des gilets lourds pour le mirador n’est pas effectif, certains vont au mirador aves des gilets qui tiennent à peine sur leur dos…

– Le BLI et le poste avancé ne sont toujours pas dotés d’extincteurs et de détecteurs de fumées.

Pour résumer, rien n’a avancé…

Nous voulons travailler de manière constructive et en bonne intelligence afin d’améliorer les conditions de travail des collègues mais si nous devons, pour être entendu, faire autrement, nous le ferons.

Le respect se mérite, la politesse n’est pas chez nous gage de faiblesse croyez-nous !!!

Le bureau local Force Ouvrière Justice soutient les collègues présents en cette période difficile avec un taux d’absentéisme important et des conditions de travail déplorable. Ces améliorations des conditions d’exercice, nous leur devons !!!

Il n’y a pas que le bâton dans la gestion du personnel, il est grand temps de leur montrer du soutien dans les actes !!!

A bon entendeur !!!

Lire le communiqué