Publié le Laisser un commentaire

Prison de Fleury-Mérogis : Amélioration des conditions de travail. FO Demande, FO Obtient !

Dans un souci constant d’amélioration des conditions de travail des personnels du CP Fleury-Mérogis, nous avons le plaisir de vous informer de la concrétisation des projets portés par le bureau local Force Ouvrière Justice en soutien aux attentes des agents :

  • Réaménagement de l’abri vélo existant sur le parking de la MAF (projet ACMT 2024 validé) coût des travaux estimé 24 000 euros. Début travaux mi-septembre 2024.

Sécurisation de la porte d’accès avec un dispositif digicode. Habillage structure bois à l’identique de l’abri vélo de la MAH. Pose de supports vélo/trottinettes avec prise de courant pour recharge.

  • Pose d’une cuisine équipée à l’unité de vie (plan de travail, plaque de cuisson 4 feux, meubles de rangements hauts et bas, hotte, évier encastré. Laves linge et sèche-linge. (Projet ACMT 2023 réalisé pour un coût des travaux estimé 5 736 euros.

*Pour information une étude est en cours sur la réfection des sanitaires de l’unité de vie.

  • Sécurisation du parvis MAH et le poste agent guérite. Coût des travaux financé par la DI de Paris 86 419 euros. Travaux en cours.

Force Ouvrière Justice une force de proposition au service des agents et du collectif.

Lire le communiqué

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Fleury-Mérogis : AGRESSION au Bâtiment D4 !

Des mesures fermes et rapides pour répondre à une violence carcérale endémique.

Le bureau local Force Ouvrière Justice condamne fermement la violente agression survenue, ce lundi 15 juillet 2024 sur le bâtiment

D4. La surpopulation carcérale ne pourrait être une excuse pour justifier les agressions commises envers les personnels.

Le 4eme étage de cette structure est devenue comme tant d’autres ailes au sein de notre établissement pénitentiaire un réceptacle de détenus atteints de trouble du comportement à défaut d’une véritable prise en charge dans une structure adaptée.

En effet, lors de l’appel de 13h15 sur l’aile de droite du 4eme étage un détenu signalé pour son trouble du comportement et son impulsivité envers les femmes et faisant l’objet d’une ouverture à 2 agents, a agressé l’un des nôtres.

Il a commencé son récital d’agressivité la main sur le cœur en menaçant de bloquer, si on ne lui donnait pas des cigarettes. Pour renforcer ce chantage coutumier, il évoqua sans complexe son passif de violence envers les femmes.

Dans la continuité de sa violence désinhibée et décomplexée, il força le passage en bousculant les agents présents.

Lire le communiqué

Publié le Laisser un commentaire

UISP Paris : Les oubliés de la prime du concours a affectation locale. Justice rendue !

Nous avons récemment été saisis régionalement par nos collègues de la 214-ème et de la 216-ème promotion qui ont été affectés suite à leur scolarité sur la MA VERSAILLES et la MC POISSY.

Ces agents ayant passés le concours national à affectation locale se sont vus à leur arrivée sur la MA VERSAILLES et sur la MC POISSY refuser leur prime de fidélisation ou devoir rembourser le premier versement perçu.

Cette situation injuste dû à un problème de décret a été réglée suite à la saisie de notre secrétaire général Emmanuel BAUDIN, par le bureau régional de Paris, dénoncée à la Direction de l’Administration Pénitentiaire !!!

Nous pouvons d’ores et déjà rassurer nos collègues, nous avons été entendus et un nouveau décret paraitra prochainement et rectifiera cette injustice !!!

Chers collègues, vous serez destinataires de votre premier versement de prime, la DAP s’y est engagée, ce n’est qu’une question de temps !

Nous sommes fiers chez FORCE OUVRIERE JUSTICE de pouvoir vous épauler au quotidien et faire valoir vos droits !!!

Lire le communiqué

Publié le Laisser un commentaire

UISP Paris : Compte Rendu CSA Interregional de Paris

Ce mercredi 10 juillet 2024 s’est tenu le Comité Social d’Administration Interrégional (CSAI) de la DISP de Paris.

Le comité était présidé par Monsieur SCOTTO, Directeur Interrégional de la DISP de Paris.

Plusieurs sujets étaient à l’ordre du jour :

  • Un point sur les ACMT
  • Ouverture de nouvelles structures.
  • Moyens sécuritaires mis en œuvre suite à l’attaque du 14 mai 2024
  • Charte des temps en SPIP et mise en place expérimental d’un outil de suivi en temps réel des effectifs présents.
  • Questions diverses

A l’ouverture de ce CSA I, Force Ouvrière Justice, d’un ton solennel, a renouvelé son soutien aux familles endeuillées et a souligné la solidarité affichée par les personnels sans distinction de corps et de grades à l’attaque meurtrière du 14 mai 2024.

Force Ouvrière Justice a ensuite fait une déclaration liminaire à l’assemblée qui a suscité beaucoup d’explications et d’observations de la part du Directeur interrégional que nous vous déclinons ci-dessous.

1. ACMT

Nous avons pu constater que les projets étaient pour beaucoup réalisés ou en passe de l’être. Force Ouvrière Justice a néanmoins fait remarquer au Directeur Interrégional que la réalisation du projet « grande enveloppe » du CPPLS serait sûrement compromise par les lenteurs administratives dues à la gestion particulière de l’établissement (en partenariat public-privé). Nous avons alors proposé à ce comité de réaffecter ce projet d’aménagement de terrasse extérieure à destination des personnels pour le CP des Hauts de Seine (Nanterre). Cette proposition de FO Justice, toujours soucieuse du bien être des personnels, a été validée à l’unanimité.

2. Ouverture des nouvelles structures

Nous saluons l’ouverture des différents SAS, du centre de formation continue de Fleury-Mérogis, de la base ERIS ainsi que la base Cyno de Fleury-Mérogis.

Néanmoins, la situation du QCD de Fleury-Mérogis n’est pas encore fixée à cette date. En effet, de nombreuses malfaçons ont été constatées et remettent en cause son utilisation. Principalement, l’alimentation générale en eau chaude est insuffisante et le chauffage est inopérant. Nous en saurons davantage à l’issue d’une réunion se tenant le vendredi 12 juillet avec les différents acteurs de cette construction. A l’issue de cette dernière, le DAP prendra les décisions qui s’imposent.

Pour rappel la montée en charge du QCD a été suspendue et compte actuellement 87 personnes détenues hébergées au 1er étage et 57 personnels tous corps et grades confondus.

Une expertise est en cours en lien avec l’agence publique pour l’immobilier de la justice (APIJ) et un contentieux judiciaire est engagé avec le groupement en charge de la construction.

Les trois scénarios envisagés :

  • Fermeture provisoire avec 15 personnels pour la garde des murs
  • Poursuite du fonctionnement en l’état
  • Poursuite de la montée en charge

3. Mise en place du protocole d’accord sur la DISP de PARIS :

Recensement des véhicules afin d’identifier les répartitions de véhicules sérigraphiés

Holster : Achats en cours par DBF pour PREJ, ERIS, ELSP et Formation. Cadre doctrinal en attente de la DAP. Formation sur le holster cuisse uniquement dans l’attente de la formation poitrine dans un second temps (dans l’attente de la doctrine par la DAP). URFQ en cours de travail sur une mallette pédagogique.

GPB : recensement fait PREJ. Un redéploiement interne va être opéré pour rééquilibrer les dotations au regard des effectifs réels de chaque PREJ.

PIE : formations en cours ; 2 PREJ expérimentateurs : Meaux (27 agents formés) et Fleury (42 agents formés)

Dispositifs anti drones : 8 sites dotés

Brouilleurs de téléphone : PLS et Osny

Détecteurs portatifs en cours de test sur l’inter région, qui seront amenés à être déployés

Etat des lieux des matériels de communication : En cours. Retour attendu à PS le 2 octobre.

Accès des agents PREJ à Genesis : en cours de mise en œuvre

Charte qualité de promotion de la visioconférence, dispositif mis en œuvre par la DISP de Paris depuis 2021

Sécurisation des locaux : Démarches engagées pour l’état des lieux des accès sas et circuits internes au sein des juridictions et état des lieux des dispositifs de sécurité lors des extractions médicales en cours en lien avec l’ARS IDF.

Nous soulignons la qualité de ces premières mesures sécuritaires et nous restons pleinement mobilisés pour la suite qui sera donnée aux groupes de travail nationaux et régionaux qui finiront de poser le cadre d’application de notre protocole.

4. charte des temps en SPIP et mise en place d’un outil de suivi.

Force Ouvrière Justice a souhaité réaborder la validation des 50 % de présentiel exigé en SPIP, ce fonctionnement posant des difficultés dans la gestion des plannings des personnels et notamment dans l’octroi des congés.

Les arguments qui nous ont été opposés sont les suivants :

  • Il existe un taux de couverture important sur les SPIP d’une moyenne de 97 %.
  • La priorité n’est pas l’obtention de congés pendant les vacances scolaires, mais bien la continuité du service public.
  • De manière factuelle, la DISP a pu nous démontrer qu’il y avait un nombre conséquent d’octroi de jours de télétravail sur l’ensemble des SPIP transiliens.

Nous avons néanmoins demandé qu’une photographie des autorisations de télétravail soient faites en fin d’année pour s’assurer du maintien des droits de nos collègues.

5. Propos liminaires et questions diverses

Nos arguments quant aux personnels administratifs ont reçu une écoute attentive. La DISP nous a fait part de sa volonté d’améliorer leurs situations. Cette dernière a d’ores et déjà pris des mesures favorables concernant l’IFSE et le CIA. Ce qu’on peut vous en dire, c’est que de manière globale vos primes IFSE et CIA seront pour tous revalorisées. Le CIA vous sera versé sur la paie du mois de juillet.

Le Directeur interrégional nous a rassuré sur l’octroi de la prime JOP. Il nous a confirmé que les brigadiers chefs encadrants retenus pour les JO seront bénéficiaires de la prime à condition d’être présents. Il a rappelé que sur sa note du 04 juillet, la liste des destinataires était non exhaustive. Il a réaffirmé que toutes les structures impactées d’Ile de France, seront concernés. En tout état de cause, cette prime ne sera versée qu’en fin d’année.

Dernière précision concernant les déplacements lors des JO : une certaine tolérance et adaptation pourront se faire sur les établissements concernant les retards ou même les prises de service en fonction des perturbations occasionnées par les JO.

FORCE OUVRIERE JUSTICE TOUJOURS A VOS COTES !!!

Lire le communiqué 

Publié le Laisser un commentaire

UISP Paris : Déclaration liminaire lors du CSA Interregional de Paris

Avant de commencer nos propos liminaires, nous tenons ici, à renouveler notre soutien aux familles endeuillées ainsi qu’à nos collègues blessés lors de l’ignoble attaque qu’ils ont subi ce 14 mai dernier.

Face à ce terrible évènement, une mobilisation rarement connue de tous les personnels de l’administration sans distinction de corps ou de grades s’est spontanément organisée, nous saluons cet élan de solidarité qui démontre une fois encore notre capacité à faire bloc dans l’adversité.

Cette mobilisation nous a permis de faire évoluer sensiblement notre ministère sur différents points sécuritaires essentiels :

  • La nécessité d’un parc automobile plus discret et surtout plus puissant pour effectuer nos missions.
  • Le développement de la Visio conférence.
  • L’armement (arme longue, holster de cuisse etc.) lors de l’exécution des missions.
  • La formation des personnels.
  • Le rééquilibrage du niveau des escortes.
  • La refonte des extractions médicales.

La liste est non exhaustive…Force Ouvrière Justice restera vigilante sur la mise en œuvre de ce protocole d’accord signé par l’ensemble des syndicats représentatifs.

Force Ouvrière Justice prendra toute sa part de responsabilité dans les discussions qui seront engagées et sur la déclinaison qui en sera faite sur la DISP PARIS.

Nous approchons à grands pas de l’échéance des Jeux Olympique de Paris et beaucoup d’interrogations restent en suspens…

Certes une note est parue le 4 juillet mais elle ne répond pas en tous points à nos attentes.

Comment des établissements ayant pris leur part en termes de surpopulation directement liée à l’organisation de ces jeux peuvent-ils être écartés du plan « primes JO » ?

Notamment, le PREJ 94 où certains collègues ont dû décaler leurs congés pour la continuité du service pendant les jeux.

Que dire également de la décision unilatérale de retenir tous les premiers surveillants mutés de la DISP de Paris sous prétexte du bon déroulement de ces jeux tout en les écartant de la prime JO …

Force Ouvrière Justice réaffirme ici sa volonté d’aboutir à une réforme à la hauteur de ces petites mains que constituent le corps des personnels administratifs.

Les personnels administratifs restent les grands oubliés de l’administration, ils méritent une reconnaissance institutionnelle.

Nous ne pouvons que constater que leur charge de travail ne fait que s’accroitre avec un effectif constant, faire plus avec moins de moyen humain entrainera une embolie de notre administration.

Par ailleurs, nous vous interpellons sur une difficulté importante concernant les 50% de personnels en présentiel exigés dans les SPIP, d’où vient cette exigence ? Les retours du terrain que ce soit des CPIP ou même des cadres sont unanimes :

Ces exigences entrainent des difficultés dans la gestion du planning du personnel (octroi des congés et télétravail).

Les SPIP sont également loin des organigrammes de référence, et pourtant les prises en charge sont toujours assurées avec sérieux.

Enfin, nos derniers mots seront pour nos collègues qui cet été encore vont faire face à une population pénale de plus en plus violente et procédurière avec des équipes décimées, le manque de moyen humain qui sévit déjà depuis trop longtemps use dangereusement nos collègues tandis que la surpopulation, elle, est galopante.

Bravo à ces femmes et ces hommes du quotidien pour le travail extraordinaire qu’ils fournissent !

Lire le communiqué

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Fleury-Mérogis : Le TikTokeur du QD !

Le bureau Local Force Ouvrière Justice Félicite les agents du Quartier Disciplinaire qui ont usé d’ingéniosité afin de stopper le petit jeu d’un des pensionnaires du QD.

Les agents ont relevé certains éléments reconnaissables sur l’une des cellules occupées par l’un de nos pensionnaires du QD sur une vidéo TikTok.

En effet, le pensionnaire « vicieux », stockait ses substances illicites et son butin chez « sa nourrice » au deuxième étage de bâtiment D2. Il se faisait acheminer sa marchandise en extérieur, par la fenêtre à l’aide de yoyo.

Dès que nécessaire, ce malfrat mettait en application ses talents de « yoyoteur » pour récupérer à la fenêtre le temps d’une utilisation son téléphone et quelques autres distractions illégales et illicites.

Les personnels ont stoppé ce manège !!!

Le bureau local Force Ouvrière Justice rappel que les yoyos ne sont pas de « la déco » et remercie les collègues qui œuvre chaque jour dans la chasse de ses objets de fortune qui aident au partage d’objets interdits.

Lire le communiqué 

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Meaux-Chauconin : Reunion Exceptionnelle !

Vendredi 5 juillet 2024, les Organisations syndicales ont été contactées, pour une réunion le 8 juillet, en vue de prendre connaissance, du projet concernant l’ordre du jour du Comité Social d’Administration.

Lors de cette réunion, qui s’est tenue ce jour à 11 heures, Force Ouvrière Justice, seul syndicat à avoir répondu présent, a pris connaissance du projet de réorganisation du rythme de travail des premiers surveillants au Centre

Pénitentiaire de Meaux-Chauconin en conséquence de la réorganisation du service de nuit du QNC. En effet, nous n’avons pas les moyens humains, pour couvrir l’ensemble des postes vacants, suite aux détachements des personnels vers d’autres administrations ou encore des mises à disposition, etc. En somme, même si le personnel en question est présent théoriquement, il ne l’est pas physiquement sur le terrain.

La Direction de l’établissement nous fait 4 propositions :

  1. Renforcer le service de nuit du QNC, avec un cinquième agent de la détention classique en supprimant le poste gradé de nuit.
  2. Renforcer les gradés du Quartier nouveau Concept (QNC), par d’autres gradés de différents secteurs.
  3. Mutualisation des postes de nuit, où le gradé de la Structure d’accompagnement à la sortie (SAS) interviendra pour les différentes demandes/interventions du QNC.
  4. Fusion des brigades gradés SAS/QNC

Le CSA se tiendra le 25 juillet 2024. À situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle, nous souhaitons donc recueillir, l’avis de l’ensemble des gradés concernés, afin de pouvoir préparer au mieux cette réunion.

Lire le communiqué 

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Fleury-Mérogis : Compte-Rendu bilatérale CIMM – Circulaire congés bonifiés/mobilité du 3 juillet 2024

Il était important pour Force Ouvrière Justice d’échanger avec la Direction suite à l’ouverture de la nouvelle campagne de congé bonifié été 2025 et hiver 2025/2026.

Et en particulier sur les nouvelles modalités de gestion des congés bonifiés relatives à la détermination des CIMM (Centre d’Intérêt Moraux et Matériaux) des personnels.

Pour rappel, notre organisation professionnelle a pris connaissance de la nouvelle circulaire de la DAP en date du 13 juin 2024 portant sur la gestion de l’examen et la reconnaissance des CIMM au sein de notre administration.

Élément déterminant qui rentre dans le cadre de l’étude de la mobilité, de la portabilité mais aussi dans la constitution des dossiers des personnels éligibles aux congés bonifiés.

Force Ouvrière Justice dès sa prise de parole a souligné l’importance de ce dossier sensible au sein de notre établissement pénitentiaire et restera vigilante pour que les droits des agents éligibles ne soient pas lésés et aucune ambiguïté sur l’interprétation de cette circulaire.

Nous avons fait un point sur l’articulation de la gestion RH de proximité sur les CIMM irréversibles et réversibles tant sur la mobilité que sur les congés bonifiés.

Au préalable, notre organisation professionnelle s’est rapprochée des UAP pour comprendre la gestion et la saisie exclusive des CIMM pour la mobilité

Celles-ci nous ont indiqués qu’une fois toutes les pièces réceptionnées, qu’elles contrôlaient avec l’agent les documents, qu’elles les scannaient et qu’elles archivaient dans le dossier de l’agent avec une côte spécifique CIMM.

Par la suite un enregistrement sur harmonie est effectué par le service avec la prise en considération des CIMM irréversibles (durée illimitée) et réversibles (durée limitée à 6ans).

Un récépissé devra être remis à l’agent au moment de la réception des pièces justificatives des CIMM.

Dans la continuité, Force Ouvrière Justice a interrogé sur la gestion des CIMM par le pôle bonifié.

La responsable du pôle congés bonifiés nous informe qu’elle n’a pas pour attribution la délivrance d’attestation CIMM.

Selon les instructions de la DAP cette gestion sera exclusivement assurée par les services de la DAP comme indiqué par la circulaire.

Néanmoins, elle espère qu’un tableau récapitulatif des CIMM réversibles et irréversibles leurs soit transmises où elle pourra à la rigueur de son côté consulter le dossier des agents et constituer un tableau afin de garder un visu sur cette nouvelle mission.

D’autres points ont été abordés, notamment sur les difficultés d’obtention de certaines pièces avec un calendrier contraint mettant un service RH sous pression.

  •  attestation de travail du conjoint.
  •  acte de naissance.
  •  certificats de scolarité.
  •  etc…

Par ailleurs, la circulaire précise que la prise en charge des enfants bénéficiaires est soumise à législation en vigueur relative au versement des prestations sociales CAF ou SFT au nom de l’agent avec une intervalle de 12 mois entre deux prises en charge.

Le tournevis administratif est bien réel, car dans la forme mais aussi dans le fond l’étude des dossiers ainsi que les délais de transmissions pour validation sont réduites. Aucune modification de date ne sera possible.

L’administration ne tient plus compte des vacances de poste et des difficultés de gestion liée à la période estivale.Tous les dossiers qui transiteront par le pôle bonifié devront être transmis dans les délais indiqués par la circulaire à la DAP.

Nous avons aussi évoqué la fin de la possibilité d’accoler des jours CET consécutivement au 31 jours de CB.

Néanmoins est maintenu, la possibilité d’alimenter avec son CET son CB dans la limite de 31 jours. Nous rappelons que certaines situations administratives proratisent les CA telles que : CMO, AT, CET etc…

Si CMO durant la période des bonifiés l’indexation de la vie chère sera déduite et les jours de CA seront restitués sur le compte de l’agent.

Si pour Force Ouvrière Justice cela va dans le sens d’une partie de nos revendications portées dans le cadre de la simplification administrative. En revanche, nous déplorons la charge de travail supplémentaire des services RH de proximité sans apport en effectif conséquent.

Force Ouvrière Justice demande à l’administration centrale de la flexibilité dans les délais de transmission du traitement des dossiers congés bonifiés au regard du calendrier contraint et des difficultés tant sur le point RH qu’administratives.

Force Ouvrière Justice rappelle que le chef d’établissement doit respecter le choix des dates CB des agents sous réserves des nécessités de service dûment motivés.

Force Ouvrière Justice reste résolument en soutien à ce droit spécifique et demande une audience auprès de la DAP pour faire valoir ses revendications.

Lire le communiqué 

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Fleury-Mérogis : Flash-inFO Parloirs D4 – 75 Grammes de stupéfiants saisis !

Le vendredi 05 juillet 2024, vers 15h à l’issue du parloir famille du bâtiment D4, les agents ont saisi un total de 75 grammes de substances illicites, dissimulé dans le sillon inter fessier de deux pensionnaires de cette structure.

Le bureau local Force Ouvrière Justice tiens rappeler le professionnalisme des personnels et les remercie pour leurs présences en cette période estivale, malgré la courbe ascendante du taux d’occupation carcérale, l’absentéisme et l’accumulation de fatigue.

Notre organisation professionnelle encourage les personnels, tous grades et corps confondus et les différents services à croiser leurs informations afin de lutter efficacement contre les trafics en tous genres qui polluent nos détentions.

Le bureau local Force Ouvrière Justice demande des récompenses pour l’ensembles des agents pour la qualité de leurs observations et leur investissement au quotidien.

Le bureau local Force Ouvrière Justice tient à féliciter l’ensemble des agents du bâtiment D4 pour la pertinence de leurs observations.

Lire le communiqué 

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Paris-la-Santé : Scandale ! Nos bleus trainés dans la boue !!!

Nous sommes scandalisés et c’est peu de le dire d’apprendre comment nos collègues ont pu être traités par la justice sous les simples dires d’une personne détenue !!!

C’est à se demander à quoi sert de prêter serment si notre parole pèse moins que celle d’une personne détenue. Nous avons une fois encore la douloureuse sensation que l’on veut se faire du bleu et que nous sommes bien peu protégés dans nos métiers…

Doit-on encore rappeler dans quelles conditions désastreuses nous exerçons nos missions en termes de surpopulation et de manque d’effectifs…Maintenant nous allons aussi faire les frais d’une justice à charge qui n’hésite pas à nous mettre en garde a vue sur les déclarations d’un détenu sans autres éléments probants comme par exemple une vidéo ou même a minima de constations médicales…

Imaginez, le choc psychologique provoqué par une garde à vue pour les agents et leurs familles ! Comment reprendre le travail sereinement après cela !!!

Nous aimerions et se serait la moindre des choses, la même célérité pour nos collègues agressés, faut-il rappeler que des collègues avec des ITT ont vu leurs affaires classées sans suite par le parquet…

Nous apportons notre soutien plein et entier à nos collègues en nous portant partie civile si besoin et nous sommes prêt sur Paris la Santé à déposer les clefs avec l’ensemble des personnels, nous verrons s’ils font mieux que nous !!!

Il est inutile de rappeler ici que nous ne cautionnons aucune violence gratuite à l’égard des personnes dont nous avons la garde, nous sommes des professionnels et nous comptons bien avoir le respect qui nous est dû !

Raz le bol de ce déni de présomption d’innocence, de ces pratiques d’investigations violentes et irrespectueuses !!!

Nous en appelons au soutien clair et sans ambigüité de notre administration ça suffit cette justice pro-détenus !

Soyez fier de vous chers collègues vous avez toute notre admiration et nous le savons la reconnaissance de la société pour le travail difficile mais tellement nécessaire au bon fonctionnement de notre république !!!

Lire le communiqué