SDGF : Déclaration Liminaire lors du CSA du 20 juin 2024

Monsieur le Directeur,

Fo Justice souhaite tout d’abord présenter ses condoléances à la famille de notre collègue qui s’est suicidé lundi dernier et apporter tout notre soutien à nos collègues de Bordeaux.

Une nouvelle fois, nous ne pouvons que vous interpeller sur les conditions de travail car au-delà de l’enquête qui est diligentée, c’est toute une communauté de travail qui est atteinte et des familles sont détruites et sans parler de tous nos collègues qui sont en souffrance de par des conditions de travail, du management qui se dégrade résultant d’un mal-être.

FO Justice ne peut que se féliciter de la validation du protocole d’accord lors du CSA ministériel du 7 juin pour le passage d’adjoints en greffier. Nos collègues attendent avec impatience sa mise en application…

• Monsieur le Directeur, votre note en date du 7 juin sur l’actualisation d’ “Outilgref” ne peut que nous interpeller. En effet, s’il est prévu une mise à jour sur le volet des compétences nationales du parquet civil de Nantes en matière d’adoption et d’états civils et la création d’un Outilgref spécifique pour le parquet européen, de nombreuses tâches ne sont malgré tout pas listées dans Outilgref. Il est de plus regrettable que des directeurs de greffe refusent de transmettre la répartition par service d’Outilgref de leur juridiction aux organisations syndicales.

Devons-nous en déduire qu’il y a des choses à cacher ? Alors oui Outilgref fonctionne mal, n’est pas fiable et non nous ne pouvons pas dire que la Justice est réparée.

Avec les nouvelles modifications statutaires qui vont arriver et notamment le cadre greffier, quand allez-vous organiser une nouvelle réunion sur Outilgref avec les représentants syndicaux ?

Dans l’actualité du moment, de nombreux collègues nous interpellent sur leurs conditions de travail. Nous ne pouvons que penser à nos collègues de Mayotte, de Nouméa entre autres qui vivent dans des conditions désastreuses: pour les uns, une crise hydrique qui dure, pour d’autres une insurrection que même le président de la République, par son passage éclair, n’a pu ni calmer ni apaiser. Nous tenons à féliciter tous nos collègues pour leur sens aigu du service public.

Des équipes sont arrivées en renfort par le biais des brigades mais nous considérons que 4 magistrats et 3 greffiers ne pourront hélas pas tout régler. Nous tenons à féliciter nos collègues qui s’engagent pour venir les aider.

Concernant les sujets à l’ordre du jour et les dispositions propres au certificat de nationalité, selon nos collègues, il serait plus pratique d’avoir la signature électronique pour ne plus être obligé de sortir une copie, la signer, la tamponner pour ensuite la scanner : QUE DE TEMPS PERDU.

Le décret devrait prévoir une permanence téléphonique au bureau des nationalités plus étendue, car ne pas avoir d’interlocuteurs directs, rallonge les délais pour gérer les dossiers. Il doit être prévu la possibilité de télétravailler avec ce logiciel dans toutes les cours d’appels et pas au bon vouloir de certains DIT !

Lire le communiqué