Prison de Meaux-Chauconin : Déclaration liminaire CSA du 16/11/2023

Monsieur le Président,

Mesdames, Messieurs les représentants du comité social d’administration,

Lors des groupes de travail, nous avons pu mesurer combien il a été difficile de mettre en place une organisation de service pour les agents du CP de Meaux. En effet, plusieurs paramètres sont à prendre en compte. Nous devons faire face à un organigramme obsolète appliqué à la structure, qui créé déjà un manque d’effectif, puisque certains services ont été créés sans apport de moyens humains…

A cela s’ajoute, de nombreux détachements vers d’autres métiers de la fonction publique et un absentéisme chronique, ce qui montre une certaine carence dans notre administration.

En réalité, l’administration pénitentiaire s’est attachée à sanctionner les manquements du personnel, sans se pencher sur les causes de ce malaise professionnel. Ainsi, il apparaît que le cycle matin-nuit, reste une grande contrainte, pour le personnel concerné. Travailler en sous-effectif dans une prison surpeuplée n’est pas chose facile. Travailler en horaire atypique, accroît les risques psychosociaux et la difficulté au travail.

Ainsi, nous avons pu créer ensemble, une réorganisation de service, afin de faire face aux difficultés en ressources humaines sur l’établissement. Mais cela ne mettra pas fin aux difficultés rencontrées. C’est pourquoi, le syndicat FO Justice de Meaux, propose une nouvelle organisation de service sans le cycle matin/nuit en faisant deux propositions bien distinctes. Cela permettra au personnel de pouvoir se reposer correctement avant une nuit sèche et d’avoir deux vrais repos hebdomadaires.

Enfin, nous sommes ravis, de la création des deux postes fixes activités (MAC/MAD). Cette création de poste proposée par le syndicat FO Justice a été acceptée et nous demandons un groupe de travail, pour réformer le service matin nuit afin d’améliorer les conditions de travail des surveillants.

Lire le communiqué