UISP – Toulouse : Déclaration Liminaire lors du CTI du 9 novembre 2022

Monsieur le Président,
Mesdames, Messieurs les Membres du Comité T echnique Interrégional,

Nous arrivons au crépuscule d’une mandature, période choisie pour faire un point de situation général sur le ressort d’Occitanie.

Les collègues, personnels pénitentiaires, sont tout d’abord confrontés à une surpopulation carcérale récurrente depuis de nombreuses années maintenant, avec un nombre de matelas au sol qui a atteint des sommets en 2022. L’établissement seyssois par exemple, en a été la victime bien malgré lui.

L’investissement et le professionnalisme des personnels ont permis à notre institution de rester à flot malgré des conditions extrêmement défavorables de surpopulation exacerbée et de ressources RH en fort déficit.

Ces dernières sont d’ailleurs le reflet d’une administration en mauvaise santé. En effet, le nombre de vacances de postes de surveillants et brigadiers explosent, le manque de personnels administratifs, techniques au sein des structures n’augure rien de bon lorsque l’on sait que nous allons être confrontés dans les cinq prochaines années à un papy-boom dévastateur pour l’organisation des services dans les conditions actuelles.

LE CONSTAT EST LÀ, NOUS N’ARRIVONS PAS A RECRUTER !!!

Les promotions de surveillants par exemple fondent comme neige au soleil. Dans de telles conditions, s’obstiner à vouloir ouvrir de nouvelles structures sans la moindre certitude de pouvoir y affecter des personnels serait une hérésie. Ne pas revoir et promouvoir le grade de premier surveillant en serait tout autant.

Nous devons absolument :

  • Sanctuariser le recrutement afin de maintenir un niveau d’effectif suffisant sur les structures pour pouvoir, à minima, absorber les nombreux départs à la retraite à venir
  • Favoriser l’accès et la promotion du grade de 1er surveillant afin de rétablir un équilibre dans la chaîne hiérarchique suite aux conséquences perverses du plan de requalification du Corps de Commandement.

Sans prise de conscience par nos autorités de ces enjeux majeurs, nous ne saurons, Monsieur le Directeur Interrégional, tolérer une quelconque politique de l’autruche.

Lire le communiqué

Easysoftonic