Prison du Port : Climat nauséabond au Centre de Détention

Depuis quelques jours notre collègue connu pour son professionnalisme et sa probité est accusé injustement de faits très graves.

En effet, celui-ci est accusé de corruption active avec la population pénale. Il est accusé par un détenu de ramener des produits stupéfiants et des téléphones portables au sein de notre détention.

C’est un détenu qui aurait colporté ces faits à l’Officier de son bâtiment.

Mais le pire, cet officier n’a à aucun moment informer notre collègue des dires de détenu. C’est notre collègue injustement accusé qui est aller voir l’officier concerné et dixit ces paroles « Je garde sous le coude ». CHEF BONDIÉ Y DORT PAS !

Mais Chef qui êtes-vous pour garder sous le coude une pareille information, une fausse information.

Qui êtes-vous pour mener des enquêtes en catimini sur les surveillants, êtes-vous OPJ, Êtes-vous Directeur ?

Non vous êtes juste un Chef de bâtiment qui croit aveuglément les dires de ce détenu.

Si vous souhaitez mener des enquêtes façon NCIS, alors postuler sur un poste au Service National du Renseignement Pénitentiaire, mais déjà faite votre travail d’Officier de bâtiment à temps plein.

Que dire aussi de cette Cheffe de Détention Adjointe qui écrit un CRI sur cette affaire avec le nom du collègue, Madame vous l’avez jeté en pâture, avez-vous penser aux conséquences, un CRP aurait été plus approprié, pourquoi un CRI car le détenu n’est pas au QD.

Retournez en formation à l’ENAP, un recyclage est plus que nécessaire.

LES FANTOMES DU PASSÉ RESSURGISSENT SUR LE CD DU PORT.

FO JUSTICE FUSTIGE la Direction et les Officiers concernés à prendre toutes les mesures nécessaires à l’encontre de ce détenu.

FO JUSTICE CONDAMNE l’inaction de la Direction sur ce dossier. Notre collègue a porté plainte, la protection statutaire doit lui être accordé.

FO JUSTICE EXIGE que le CD du Port se porte partie civile dans cette affaire.

AUCUN DES NOTRES NE DOIT ETRE SALIT DE LA SORTE.

Il est plus facile pour certains de salir, de rouler notre collègue dans la boue, que de DIRE NON AUX DÉTENUS. Il est plus facile pour certains de mener des enquêtes sur notre collègue que de boucler les enquêtes disciplinaires.

FO JUSTICE ACCOMPAGNERA ce collègue jusqu’au bout dans son combat afin que son honneur soit lavé et que la vérité soit faite sur cette sordide affaire. Tous les protagonistes ayant salis notre collègue devront rendre des comptes. A ZOT certains Chefs, la Direction, la GEOLE Y TOURNE PAS

GRACE a ZOT, c’est les Surveillants qui fait tourne la geôle, c’est grâce aux surveillants qu’en fin d’année votre IFO est conséquente.

NOUT COLLÈGUE LÉ PA PLUS ..NOT COLLÈGUE LÉ PA MOIN… MAIS RESPECT A LI.

Lire le communiqué