Prison d’Orvault : Vous Attendez Quoi ?

Depuis plusieurs mois les agents et les organisations syndicales ne cessent de dénoncer leur désarroi quant à la gestion de l’établissement, la situation désastreuse des ressources humaines de l’EPM d’Orvault et l’insécurité grandissante au sein de la Détention.

Pour quels effets ?

NULS, RIEN, MARCHE OU CREVE

Voilà les réponses apportées aux personnels par l’établissement et la Direction Interrégionale!
Et pour remonter le moral, voilà qu’après 5 années de vide où il a été inexistant le Directeur réapparaît et joue les pères fouettards.
Après les multiples menaces et pressions les demandes d’explications tombent.

Alors que les derniers personnels valides sont à bout, que certains craquent pour la première fois après une quinzaine d’années de services exemplaires la Direction repousse les limites de l’extrême.

Hier matin, la parlementaire Mme Amiot a effectué une visite surprise à l’EPM et si l’objet de sa visite était sans doute davantage l’incarcération des mineurs elle a pu malgré des subterfuges locaux découvrir, comme lors de sa précédente visite sur le CP de Nantes, la face cachée des ressources humaines des établissements pénitentiaires.

Alors qu’il n’y avait pas, encore, de mouvements ce mercredi on demande toujours plus aux agents qui doivent se démultiplier. Les bricolages sont quotidiens pour faire tourner l’établissement mais au détriment de la sécurité et de la santé des personnels.

Dissimule-t-on également la réalité à la Direction Interrégionale ou alors la Direction Interrégionale est bien satisfaite d’ignorer la réalité ???

Alors que certains établissements en souffrance reçoivent des renforts et le soutien de la Direction Interrégionale les personnels orvaltais « restent en chien ».

Concernant la gestion de la Détention tout est dit depuis plusieurs mois et rien ne change.

On ne sait pas où on va mais on y va….

La dernière note sur la reprise des collectifs est abracadabrantesque. En fonction des ressources journalières, en fonction des impondérables et bientôt en fonction du sens du vent les personnels devront faire des repas collectifs.
Qui va gérer la frustration des mineurs lorsqu’ils apprendront que le collectif est annulé faute de ressources ?
Certainement pas ceux qui à midi sont déjà partis déjeuner….

Au lieu de s’appuyer sur les agents expérimentés qui aimaient travailler à l’EPM et s’investissaient pleinement dans leurs fonctions aujourd’hui des décisions unilatérales prises sans échanges avec les compétences du terrain conduisent au naufrage de cette structure et au profond mal-être des personnels.

Le syndicat local FO justice de l’EPM d’Orvault apporte son soutien à l’ensemble des personnels de l’EPM d’Orvault qui depuis plusieurs mois vacillent mais restent debout.

Le syndicat local FO justice de l’EPM d’Orvault rappelle à la Direction Interrégionale de Rennes que l’EPM d’Orvault fait partie de son ressort et qu’au vu des nombreuses sollicitations pour dénoncer la bérézina orvaltaise celle-ci devra assumer si un personnel venait à commettre l’irréparable.

Lire le communiqué 

Easysoftonic