Prison d’Orléans-Saran : Déclaration liminaire CTS du 15/11/2022

Monsieur le Président,

Mesdames et messieurs les membres du Comité Technique Spéciale,

Aujourd’hui, nous ne pouvons pas aborder cette instance sans avoir une pensée pour notre collègue Oriane qui nous a quitté subitement et si jeune.

Comme vous le savez, du 1er au 8 décembre l’ensemble du personnel sera amené à voter par voie électronique. Une première au sein de notre administration et l’on constate déjà les premières difficultés rencontrées.

Alors que certains syndicalistes 2.0 se permettaient de communiquer concernant le vote pour le cycle de travail en MAH, ces mêmes félons vont demander sans scrupule aux agents, leur carte électorale. Dans quel but ? Afin de voter à leur place ?!? Les félons pensent sûrementque les agents n’ont pas de cerveau pour pouvoir VOTER en leur âme et conscience.

On constate la mise en évidence de la politique de « Fais ce que je dis, mais pas ce que je fais ».

Force Ouvrière Justice vous signale qu’il ne faut pas avoir peur.

Ce même syndicat qui aime vociférer que FO est le syndicat patronal, s’associe avec un syndicat qui se plaint que l’on consacre trop d’argent à la pénitentiaire, à leur détriment… ?!?

C’est qui le syndicat des PATRONS ???

Nous constatons une politique instaurée par la direction qui est plus que contestable et dictatoriale. Et cela sans se soucier de la Qualité de Vie du personnel au sein du travail.

En effet, comment peut-on affecter un ou des personnel(s) à un poste sans appel à candidature? Surtout quand le service est complet ou fonctionne correctement. Et quand on se permet de dire « moi je suis là juste pour le grade ».

EFFET PAPILLON, MAGOUILLE, REGLEMENT DE COMPTE.

Merci qui ?

C’est la politique de « Merci, on t’a bien utilisé bye bye ».

Comment peut-on affecter un personnel en brigade de nuit tout en sachant qu’il a une préconisation médicale lui interdisant de faire la nuit ?

Pour Force Ouvrière Justice la gestion RH est nulle et inhumaine.

De ce fait, Force Ouvrière Justice exige que cette politique soit bannie.

Que dire du quartier arrivant, où les agents exercent leur travail dans des conditions plus que difficile. Ils doivent gérer des détenus avec des profils psy, QI, les arrivants du CDH et entrer dans une cellule avec de l’urine et des excréments à même le sol.

Force Ouvrière Justice vous alerte sur le recyclage des agents UHSA 45 et ELSP car nombreux non pas pu être validés. Ces agents n’ont aucune formation durant un an et les moniteurs pensent avoir en face d’eux des membres du GIGN.

Force Ouvrière Justice continuera toujours à défendre l’intérêt, le bien- être et les conditions de travail pour l’ensemble du personnel.

Nous demandons qu’une minute de silence soit observée pour notre collègue Oriane.

Lire le communiqué

Easysoftonic