Prison de Villeneuve-les-Maguelone : Lâche Agression sur le Personnel Féminin au QA !

Ce matin, à 7h40, suite aux nombreux appels du détenu A du quartier arrivant, une de nos deux collègues de la brigade a ouvert la cellule. Immédiatement, le détenu a tenté de sortir de force. Notre collègue a tenté de le repousser du mieux qu’elle pouvait. L’assaillant, physiquement imposant, a porté des coups qu’elle a évités autant que possible.

La violence de l’attaque était choquante.

Rapidement, une deuxième collègue est arrivée pour prêter assistance. Elle a reçu un coup direct au visage, la mettant K.O. au sol. D’autres collègues de la brigade du C et des “Auxi” sont également venus en renfort pour maîtriser le forcené, qui continuait à frapper.

La collègue au sol s’est relevée et est retournée aider ses camarades avec une détermination exemplaire.

Nos camarades l’ont évacuée de la cellule, elle était à moitié consciente. D’autres surveillants et le premier surveillant sont ensuite intervenus pour maîtriser l’individu et l’isoler en prévention.

La collègue K.O. a été transportée aux urgences par les pompiers, elle est sérieusement touchée. L’arrière de son cou a fortement enflé, ainsi que son visage, indiquant une possible commotion cérébrale. La deuxième collègue a dû passer une radio du poignet, également enflé.

Le bureau local FO a demandé au directeur le transfert immédiat du détenu ultra-violent, afin d’éviter qu’il ne soit placé dans notre quartier disciplinaire où travaille le mari premier surveillant de notre collègue blessée. Le directeur de permanence est actuellement en lien pour concrétiser cette demande.

Le bureau FO dénonce la surpopulation carcérale et le nombre croissant de détenus psychiatriques et ultra-violents, qui devraient être pris en charge par des unités spécialisées.

FO demande que les agents soient récompensés à la hauteur de leur mérite et de leur professionnalisme, soulignant qu’une simple lettre de félicitations ne suffira pas.

Le bureau FO exige également que les procédures de comparution pour les détenus agresseurs de surveillants soient accélérées.

Si le transfert du détenu n’est pas effectué, FO appellera au blocage de l’établissement.