Prison de Villefranche-sur-Saône : État de dégradation du Centre Pénitentiaire

Lors de notre visite sur l’établissement de Villefranche en compagnie du secrétaire général et de ses adjoints, nous avons été horrifiés de l’état de dégradation de cette prison.

Ce communiqué dresse un bilan sévère de l’état des conditions de travail dégradées et dégradantes pour les agents et des difficultés désastreuses dans lesquelles ils travaillent.

La surpopulation carcérale a des conséquences dramatiques sur la gestion de cette prison entre les promiscuités, les non-séparation des différentes catégories de détenus, l’augmentation des tensions, les violences envers nos collègues, l’inaction et l’inhumanité du chef de détention font que cette taule ne peut pas fonctionner correctement !

Madame la Directrice, nous attendons de votre arrivée récente que vous fassiez le nécessaire afin de remettre de l’ordre dans l’organisation de travail mais aussi dans le management de certains « chefs » car vos coursives sont un coupe-gorge pour vos agents.

Cet établissement est extrêmement dangereux pour les personnes qui y travaillent sauf pour les chefs (heureusement ils ne sont pas nombreux) qui se planquent dans leur bureau quand ça chauffe !!!

Il n’y a qu’à voir l’état de la détention pour se demander, et à juste titre, si le chef a les compétences à tenir une détention. Un grade de CSP ne fait pas tout !

Une formation en management serait la bienvenue !

Des coursives en croix sans aucun système vidéo, le bureau des agents n’est autre qu’un simple placard disposé d’une chaise complétement pourrie par le temps, FO justice se pose la question : où passe le budget des ACT (amélioration des conditions de travail) ?

Nous tenons à féliciter les agents de cet établissement pour le travail qu’ils fournissent au quotidien, malgré l’état de vétusté, la manque chronique de personnel, de gradés mais dans lesquel l’hémorragie la plus importante est celle du personnel de surveillance, les heures supplémentaires à n’en plus finir, les agressions à répétition !

Nous félicitons également l’équipe ESP qui travaille sans relâche, avec des temps de travail sidérant, des semaines à plus de 38 heures supplémentaires sans compter les astreintes, le manque de moyens ect.

Notre SG en a fait état au CTAP du 27 octobre 2022, et va faire bouger vos conditions en lien avec l’UISP FO DISP DE LYON et le nouveau bureau local FO justice !

L’UISP FO DISP DE LYON, apportera sur la table de la direction interrégionale, de nouvelles mesures concernant le planning, le temps de travail, mais aussi et surtout toutes les mesures non sécuritaires de Villefranche.

Lire le communiqué

Easysoftonic