Prison de Châteauroux : Vieux Démons !

Le 25 aout 2023, peu avant 15h, le détenu S. a de nouveau, fait parler de lui.

Enervé suite à un refus de promenade, il a créé un tapage. Le directeur adjoint, qui réalisait une audience sur l’étage à ce moment-là, est allé avec l’officier de bâtiment et les deux surveillants ouvrir afin de tenter de décanter la situation.

A l’ouverture de la porte, le détenu force le passage est assène un coup de poing au visage du surveillant d’étage !

Il sera très rapidement maitrisé et son codétenu réintégré.

Rappelons que ce détenu n’en est pas à son premier dérapage. En effet, connu pour ses sautes d’humeurs plus au moins violentes, il a été mis au quartier disciplinaire il y a peu suite à la découverte d’une arme artisanale de 17 cm, et en 2022, avoir tenté de s’évader de l’établissement en accédant à des zones interdites à la population pénale.

On notera aussi que le dit détenu, quelque-peu intolérant à la frustration a déclaré, à maintes reprises, vouloir s’en prendre physiquement aux agents par manque de tabac.

Notons au passage qu’aucune des observations relatant les menaces faites n’ont été prises en compte.

Il est maintenant l’heure pour le détenu S. et ses vieux démons d’aller voir ailleurs !

Notre collègue lâchement agressé sera conduit aux urgences, et se verra attribuer 3 jours d’ITT !!

Le syndicat local force ouvrière souhaite un bon rétablissement au surveillant agressé et l’accompagnera dans ses démarches si nécessaire.

Le syndicat local force ouvrière félicite les personnes qui sont intervenues avec réactivité et professionnalisme.

Le syndicat local force ouvrière remercie les personnels pour la prise en charge rapide de notre collègue.

Le syndicat local force ouvrière demande une sanction disciplinaire ferme et une réponse pénale rapide.

Le syndicat local force ouvrière demande le transfert immédiat du détenu à l’issue de sa peine disciplinaire.

Lire le communiqué