Prison de Carcassonne: Menaces de mort ! Crachats ! Insultes !

Après avoir dénoncé , hier matin le 03 octobre 2022, la situation catastrophique dans laquelle se trouve notre établissement, nos collègues d’après midi ont essuyé la violence des chers pensionnaires ( aux yeux de certains hauts dirigeants) que nous hébergeons.

Dans l’après midi du 03 Octobre 2022, plusieurs collègues ont été menacés de mort sur leur personne, mais également sur les membres de leur famille. Ils se sont vus agressés verbalement mais aussi physiquement par le biais de crachats aux visages .

Ce voyou qui ne supportait plus la vue de sa chambre d’hôtel voulait retrouver la franche camaraderie de son quartier en rejoignant une autre cellule certainement mieux équipée en téléphones portables, stupéfiant ou dernière trouvaille : CONSOLE DE JEUX VIDEO !!!

Ce dernier n’a donc pas supporté le refus d’accéder à sa requête car l’hôtel CARCASSONNEFORNIA est en surbooking. Il s’en est pris violemment aux collègues en vociférant des menaces telles que « : tes enfants je vais les séquestrer , les violer , les tuer . Ou encore je vais te tuer » . Il s’est permis à plusieurs reprises de cracher aux visages des agents présents.

Monsieur le directeur interrégional qu’allez vous faire aux agents fatigués, qui n’en peuvent plus physiquement et psychologiquement et qui vont perdre patience face à ces voyous qui se croient tout permis ? Vous allez utiliser les caméras pour demander au voyou qui aura été maîtrisé de déposer plainte contre l’agent ?

Chers collègues la situation va être simple. Nous allons montrer à ceux d’en haut qui nous méprisent que la quiétude de la détention de Carcassonne ne tient qu’à notre professionnalisme.

Nous allons arrêter de gérer ce merdier , des listes à tout va, des intervenants extérieurs à n’en plus finir . Terminée la « paix sociale » nous allons revenir aux fondamentaux.

Alors certes au vu de la situation , les voyous ne seront pas contents , il y aura des mouvements de colère parce que nous ne feront plus rien passer . Nous risquons des agressions mais sachons le, si cela arrive nous saurons vers qui diriger les plaintes .Car les directeurs ne sont ils pas garants de l’intégrité physique des agents ?

Le bureau local FO JUSTICE félicite une nouvelle fois tous les agents pour leur professionnalisme

Le bureau local FO JUSTICE demande aux agents de déposer systématiquement plainte sans délai pour chaque agression physique ou verbale et les accompagnera dans les démarches si besoin.

Le bureau local FO JUSTICE EXIGE un désencombrement immédiat de la structure et le transfert sans délai de ce détenu.

Chers collègues nous sommes tous fatigués de cette situation . Pour beaucoup d’entre vous la retraite est proche . Ne vaut il mieux pas prendre la retraite en pleine santé plutôt que de risquer une grave agression due à l’ingérence de certains ?

Lire le communiqué

Easysoftonic