Prison de Bordeaux-Gradignan : Paye à rebours. Les agents encore et toujours méprisés !

Après l’affaire des frigos, une quête primordiale pour notre chère direction.

Plusieurs agents ayant travaillé sans compter les heures supplémentaires en juillet pour pallier au manque d’effectif, ont eu la triste surprise de toucher leur fiche de paye de base, sans aucune heure supplémentaire, sans aucune indemnité de dimanche, de nuit ou même de jour férié, ce mois-ci.

Passée la terrible désillusion, les agents alertent le service des RH, qui après avoir pris attache auprès de la DI, se verront répondre qu’il s’agit d’un « BUG informatique » et que la situation sera régularisée fin Novembre.

LES CALCULS NE SONT PAS BONS !!!

C’est tout simplement inadmissible, comment voulez vous ne pas dégoûter les agents, qui travaillent déjà dans des conditions indignes.

C’est une honte ! Où est la dimension Humaine ? Nous ne sommes pas des pions !!

Derrière chaque agent, il y a des familles, des factures, des loyers à payer mais cela semble être le cadet de vos soucis.

Tout travail mérite salaire. La prise en compte d’un AB1 ne met pas 4 mois à être validée, en moins de 24h c’est fait !

Il est bien beau de faire des réunions ou je ne sais quelles formations sur la prise en charge du bien-être au travail, encore faut-il l’appliquer.

J’invite notre directrice des ressources humaines à se saisir de ce dossier afin de faire le nécessaire pour que le travail des surveillants soit rémunéré à leur juste valeur.

Le bureau local FO condamne une nouvelle fois votre manque de considération envers vos personnels.

Le bureau local FO exige que la situation des surveillants concernés soit régularisée au plus vite et non pas dans 2 mois.

Le bureau local FO se battra toujours pour améliorer les conditions de travail de tous.

Lire le communiqué