Publié le Laisser un commentaire

Prison de Bordeaux-Gradignan : Des personnels à bout. La colère gronde

Hier, le 20 février un gradé est agressé sauvagement au Quartier Disciplinaire, son expérience et son professionnalisme lui ont permis d’éviter le pire.

Aujourd’hui, une Officier reçoit une barquette d’excrément au quartier disciplinaire, par ce même détenu !

Dans le même temps, l’équipe ELSP rentrait de mission après plus de 24h de service.

Et on comptait 136 matelas au sol ce lundi…

STOP s’en est TROP !

La politique de l’autruche, qui consiste à fermer les yeux et à serrer des fesses jusqu’à l’arrivée miraculeuse des stagiaires et des agents mutés, ne peut plus durer. Nous ne travaillons plus dans des conditions dignes.

Le Bureau local FO va prendre ses responsabilités et enjoint notre direction à agir de manière forte pour protéger ses personnels, qui sont tous en grande souffrance et font tourner « la boutique », au détriment de leur santé et leur vie de famille.

Le Bureau Local FO exige le transfert du détenu A* le plus rapidement possible.

Le Bureau Local FO APPEL A LA MOBILISATION GENERALE CE LUNDI 26 FEVRIER DES 06H00 DU MATIN DEVANT LES PORTES DE L’ETABLISSEMENT.

Lire le communiqué

Publié le Laisser un commentaire

Prison d’Eysses : N’attendons pas le prochain retex pour agir…

Ce samedi, un nouvel épisode violent s’est déroulé au sein de notre établissement. A l’ouverture du matin, l’Agent du RDC du B se rend compte qu’un de nos pensionnaires, défavorablement connu par la patrouille est en possession d’un téléphone portable.

Notre collègue, après avoir demandé au détenu de lui remettre l’objet interdit, intervient dans la cellule pour le récupérer. Ce dernier refuse d’obtempérer, jette le téléphone sous son lit et prend à partie violemment notre collègue en le poussant et en le bousculant.

L’alarme déclenchée, avec l’appui des renforts, le téléphone est finalement récupéré. Pour mettre fin à l’incident, le détenu est placé en prévention au Quartier Disciplinaire. Ce lundi, la sanction tombe : 12 jours de cellule disciplinaire ! Chacun appréciera la lourdeur de celle-ci !!!

Quand on regarde de plus près le dossier de cet habitué des CRI, de quoi s’aperçoit-on ? Arrivé en juillet 2023, il les a multipliés en peu de temps. De plus, on note également une escalade dans les motifs des CRI : Détention de stupéfiants, agression verbale et aujourd’hui agression physique !

Bien sûr, cette fois-ci il s’agit d’une bousculade mais

N’attendons pas le prochain RETEX pour agir…

Sinon demain, FO Justice CD d’Eysses le prédit déjà cet olibrius ira encore plus loin dans la violence !

Alors que les projections se multiplient tous les week-ends et que les trafics s’installent dans notre établissement FO Justice du CD Eysses réclame des actes forts de notre direction !

FO Justice CD Eysses, félicite tous les agents qui sont intervenus sur cet incident et réclame des récompenses à la hauteur de leur implication.

FO Justice CD Eysses, exige des sanctions à la hauteur des faits commis.

FO Justice CD Eysses, demande le transfert de cette personne détenue à l’issue de l’accomplissement de sa sanction avant qu’elle ne commette des gestes irréparables.

FO Justice CD Eysses, exige une énième fois un meilleur profilage des personnes détenues

Lire le communiqué 

Publié le Laisser un commentaire

ENAP – Lettre Ouverte dans le cadre de la rencontre avec le DAPA le 15 février 2024

Monsieur le Directeur de l’Administration Pénitentiaire Adjoint,

Lors de la dernière visite du garde des Sceaux, ministre de la Justice, en février 2023, mon bureau local a pu lui remettre une lettre ouverte concernant les personnels de l’ÉNAP et l’état général de l’école.

Un an après cette visite, le bureau local FO Justice – personnels de l’ÉNAP constate que rien n’a bougé. Et quand on ne dit rien, ce n’est rien!

Nous dénonçons cette inertie qui ne dure que depuis trop longtemps et déplorons que la formation des personnels en général et l’ÉNAP en particulier constituent le cadet des soucis de la direction de l’administration pénitentiaire.

À la différence de nos dirigeants, le bureau local FO Justice attache une grande importance aux personnels de NOTRE BELLE ÉCOLE NATIONALE.

Nous pourrions d’ailleurs échanger longuement sur le sort des agents contractuels de l’École qui se voient privés d’augmentation tant le cadre de gestion, qui nous a été imposé par la DAP, est rigide sur le déroulement indiciaire et sur la prime mensuelle.

Bien que la direction de l’École et les représentants des personnels aient travaillé et proposé un projet permettant à ces agents de se projeter et de bénéficier d’une évolution indiciaire intéressante, la DAP l’a balayé d’un revers de main sans discussion préalable.

Nous exigeons une évolution salariale similaire aux agents titulaires.

Que dire également de nos agents PA C et B qui voient leurs grilles indiciaires rattrapées par le SMIC en vigueur. Nous savons que ce corps est interministériel mais le ministère de la Justice devrait davantage « mouiller le maillot » pour ses personnels.

Prenons quelques exemples :

  1. La grille d’un PA C2 dure 20 ans et la différence de points d’indice entre le pied de grille et le sommital est de 58 points !
  2. Aujourd’hui une PA C3, avec 33 ans d’ancienneté est échelon 9, elle atteindra le sommital de sa grille dans 2 ans. Il lui restera 12 ans à faire au bas mot. Donc durant toute cette période, l’indiciaire de cet agent n’évolue pas ?!? ABERRANT ? NON ?

Les PT hors DAP sont dans le même cas de figure.

Que dire de l’absence de versement de la PSS pour les personnels ne provenant pas d’un service déconcentré vectrice de rupture d’équité entre les agents et renforçant un manque d’attractivité pour l’école.

Autre point important, la filière des spécialistes est aujourd’hui un immense désert tant les vocations manquent. Les formateurs et les RF ne sont pas en nombre suffisant que ce soit à l’École ou en service déconcentré, sans oublier nos collègues moniteurs et instructeurs.

Comment l’administration va-t-elle faire pour mener à bien les formations initiales et continues que ce soit à l’École ou en DISP ?

Qui la DAP va-t-elle mettre dans les centres de formation régionaux? Des agents contractuels payés une misère ?

Il est temps de valoriser ces spécialités et spécificités.

Nous exigeons la mise en paiement des primes mensuelles annoncées pour les formateurs et les moniteurs / instructeur et que tous les postes actuellement vacants soient comblés.

Vous l’avez compris Monsieur le Directeur de l’Administration Pénitentiaire Adjoint, Le bureau local FO Justice – personnels ÉNAP est en colère de voir que notre école n’est pas traitée à la hauteur de ce qu’elle devrait.

Les personnels et les bâtiments laissés trop longtemps à l’abandon souffrent de votre immobilisme et ne sont pas considérés à la hauteur de nos missions.

Parce que notre mission première est de préparer l’avenir de notre institution, nous vous demandons de vous occuper de notre présent.

Lire le communiqué 

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Périgueux : Tristes records à venir…

En février 2023, notre organisation syndicale locale FORCE OUVRIERE Justice dénonçait dans un tract la surpopulation pénale et les problèmes qui en découlent. Un an après la situation est pire encore!

La maison d’arrêt de Périgueux est en passe de battre tous les records du nombre d’incarcération depuis sa création en 1862!

A ce jour près de 170 détenus hébergés (pour 99 places) cohabitent tant bien que mal dans des cellules devenues trop petites pour les accueillir dignement.

Les 10 cellules du quartier arrivant (prévues pour 2) sont toutes occupées par 4 détenus! On ne compte plus les matelas au sol.

Dans le bâtiment principal les cellules commencent à être triplées.

A cela s’ajoutent des problèmes liés à la promiscuité.

On est bien loin de l’encellulement individuel qui normalement est la règle, tout cela est utopique.

Le syndicat local FORCE OUVRIERE Justice dénonce outre des conditions de détentions devenus précaires, des conditions de travail pour les personnels plus difficiles et usantes.

Les cellules de l’établissement sont en passe de devenir des “chauffoirs”.

Le syndicat local FORCE OUVRIERE Justice s’alarme des risques pris par les agents en service de nuit en cas d’intervention dans des cellules où les occupants sont supérieurs en nombre!

Pour le syndicat local FORCE OUVRIERE Justice, il est inconcevable de laisser les personnels en insécurité et en souffrance au travail.

La prison est devenue la poubelle de la République où s’entassent tout ceux que la société ne veut plus voir surtout à quelques mois des jeux olympiques. Et là encore il est demandé aux personnels de faire des efforts et pour certains de renoncer à leurs congés d’été.

Le syndicat local FORCE OUVRIERE Justice s’indigne et constate une fois encore que la Prison dans son ensemble est la grande oubliée des pouvoirs publiques.

Lire le communiqué 

Publié le Laisser un commentaire

Cadre de gestion des agents contractuels de l’ÉNAP

Le bureau local FO Justice a rencontré le 7 février 2024 le secrétaire général de l’école afin de faire un point sur le cadre de gestion des agents contractuels de l’école.

Au-delà des contraintes liées au statut administratif de l’école et l’obligation de se soumettre au visa du CBR (contrôleur budgétaire régional), il apparaît que notre cadre de gestion des agents contractuels est figé.

Pourquoi une telle inertie ? Le DAP a jugé bon de « mettre son nez » dans nos affaires et a ainsi donné consigne à l’ÉNAP de revoir sa copie sur les grilles indiciaires et primes mensuelles établies en 2019 et validées par les OS lors d’un CT.

En effet, les indices et les primes mensuelles proposés étaient plus favorable que la grille du secrétariat général du ministère de la Justice.

Les nouvelles grilles proposées et entérinées, applicables depuis le 1er janvier 2023, ne seront jamais applicables dans leur globalité, vous l’aurez compris !

Il ne reste, par conséquent, dans ce cadre de gestion que la revalorisation triennale, plafonnée à 5% sans dépasser 30 points d’indice.

Très chers collègues, agents contractuels de l’école, vous l’aurez compris, en l’état actuel des choses, vous ne pourrez JAMAIS accéder à la catégorie supérieure : débutant vers maitrise et maitrise vers expert.

Si vous avez atteint l’indice sommital de votre catégorie, vous ne pourrez plus être augmentés.

Ainsi, bien que nos agents contractuels aient signé des contrats de droit privé, on se retrouve avec des grilles auxquelles nous ne pouvons PLUS déroger.

Certains collègues sont donc ainsi bloqués au sommital de leur grille alors même qu’ils ont encore, pour certains, plus de 10 ans à faire.

C’est un vrai scandale !

Nos collègues ne veulent et ne peuvent plus attendre !

La direction de l’école a proposé une correction du cadre de gestion avec l’accord de principe de la CBR MAIS LE DAP ne veut pas en entendre parler.

Il se cache derrière un nouveau cadre de gestion nationale que la DGAFP souhaite publier sans que l’on sache s’il sera plus favorable ou non. Et surtout QUAND sera-t-il publié ?

Le bureau local FO Justice demande à ce que ladite tutelle laisse la latitude nécessaire à la direction de l’école afin d’établir ses propres grilles de rémunérations et de gérer SES agents contractuels.

Il n’est pas utile de rappeler qu’il devient TRÈS difficile de recruter tant les salaires sont bas !

Il n’est pas utile de rappeler qu’il devient TRÈS difficile de garder les agents déjà en poste tant les salaires sont bas !

Lire le communiqué

Publié le Laisser un commentaire

ELSP Neuvic : Vous avez dit “astreinte” ?

Presque 4 ans que FO Justice avait présenté un projet « ELSP Neuvic » digne de ce nom. La Direction avait préféré ne pas faire de vagues, ne rien demander à la DISP, et faire « plus avec moins ».

Après avoir décalé plusieurs fois la mise en place effective d’une ELSP à Neuvic, un groupe de travail se met enfin en place. FO Justice déplore le manque de moyens mais néanmoins participe activement à une charte des temps et à un mode de fonctionnement qui nuisent le moins possible au fonctionnement de l’établissement ! Consciente des carences du « non-projet », FO Justice annonce les dérives et les problématiques qui arriveront si les moyens humains et matériels ne suivent pas. Réponse de la Direction :

on verra.

Dès la mise en place officielle de l’ELSP, les problèmes apparaissent :

  • Explosion des heures supplémentaires
  • Postes de détention régulièrement découverts (oui, ça continue…)
  • Chantage à l’astreinte
  • Chantage au poste
  • Pas assez d’agents formés pour faire les astreintes
  • Certains agents formés pas motivés (à qui la faute ?)

A l’aube du transfert des missions des forces de sécurité publique (Police Nationale, Gendarmerie), on continue de jouer avec la sécurité de la détention qui est reléguée au second plan.

Pire encore, certains agents, après avoir fait la formation, demandent à « démissionner ».

Tout ce temps perdu, tout cet argent parti en fumée.

Cerise sur le gâteau, quand un agent d’astreinte refuse d’effectuer son travail : que fait-on ? On continue de découvrir la détention. A un détail près c’est que l’agent en question reçoit bien sa prime d’astreinte !

Quand le personnel demande le renouvellement d’un équipement tombé en panne, on lui rétorque : pas d’argent !

Quand un personnel demande une tenue adaptée à son poste, on lui rétorque : pas d’argent !

Mais pour payer des astreintes fictives, il y a toujours de l’argent !

La Direction cautionne ?

La DISP est-elle au courant de ces pratiques Neuvicoises ?

Lire le communiqué 

Publié le Laisser un commentaire

Prison d’Angoulême : 112 SHOP – Le premier fournisseur de la Maison d’Arrêt

Si j’avais un marteau, mais aussi des téléphones et des stupéfiants en pagaille.

Là où le déperchage est devenu quotidien, les agents découvrent de plus en plus d’objets illicites…

Téléphones, stupéfiants, couteaux type opinel, clé Wifi, tournevis, marteau…

La liste est longue et non exhaustive…

« On trouve de tout au 112 !!!! » comme ils disent…

Au vu de la configuration des cours de promenades de notre établissement, le syndicat local FO Justice exige le nettoyage et la réparation des grillages et filins, ainsi que le remplacement des caillebotis endommagés.

La promenade est devenue le lieu d’échange et de trafic pour la population pénale, un vrai magasin à ciel ouvert…

Le syndicat local FO Justice exige la mise en place des fouilles sectorielles régulières…

Le syndicat local FO Justice exige un audit détaillé de l’état des caillebotis pour obtenir, le plus rapidement possible, le budget nécessaire pour le renouveler.

Le syndicat local FO Justice exige davantage de moyen pour éradiquer le trafic qui nuit à la détention aujourd’hui.

Le syndicat local FO Justice exige des garanties avec un entretien régulier des filins et grillages des cours de promenades.

FO Justice MA Angoulême sera vigilant de l’avancée de ces dossiers, ne vous en déplaise …

Lire le communiqué 

Publié le Laisser un commentaire

Prison d’Angoulême : Compte-Rendu de la réunion du 30 janvier avec la direction et les différents services concernant les effectifs

Ce mardi, la direction a réuni les différentes OS de l’établissement, les différents services.

Concernant l’effectif à ce jour, la MA Angoulême dispose d’un taux de couverture de 93 %. Selon la norme, nous devons avoir 20 % de postes fixes soit 15.

Quelques VERITABLES chiffres sur la MA Angoulême :

41 agents de détention dont 3 agents en attente de CLM.

15 postes fixes.

4 postes au Quartiers Mineurs et 4 postes au Quartier Femmes.

6 agents au QSL.

5 ELSP.

La MA compte aujourd’hui 4 postes remplaçables.

La direction nous a assuré que les nuits seront maintenues à 5 agents.

Pour information, seuls les agents en CLD seront remplacés, les CLM et décharges d’activités syndicales ne seront pas remplacées.

Concernant les arrivées, 3 agents arriveront au 1er juillet avec le départ de 2 agents. Le directeur Interrégional a assuré à M Patrone que nous serons pourvus d’au moins 3 postes à la CAP d’Avril pour une arrivée au 1er septembre.

FO l’a demandé dans son tract datant du 10 janvier et se réjouis de cette prise de décision nous concernant.

Concernant les départs :

  • Une décharge d’activité syndicale courant Mars.
  • 2 départs à la retraite au 1 juillet.
  • Une décharge d’activité syndicale au 1er Juillet
  • 2 départs à la retraite en fin d’année.

Un effort a été demandé par la direction locale aux postes périphériques à la détention pour que nous puissions, tous ensemble sortir de cette crise.

Un CSA aura lieu dans les semaines à venir, les sujets suivants seront abordés; les secteurs sensibles (ELSP et parloir), les congés bonifies et les CET.

FO Justice Angoulême continuera à travailler sur toutes les problématiques de la MA et vous tiendra informée des évolutions apportées à notre quotidien sans langue de bois et fausses informations, comme il est apparu dernièrement sur l’établissement.

Lire le communiqué 

Publié le Laisser un commentaire

UISP – Bordeaux : Réforme Historique ! Je dis ça, je dis rien…

Depuis 2018, et la victoire aux élections professionnelles de FO Justice, on les a tous entendus piailler, ces colombes de mauvais augures qu’elles soient nationales, régionales ou locales. Chez nous, dans le Sud-ouest, elles prenaient la forme de cette expression bien connue : « Je dis ça, je ne dis rien… ».

« La Catégorie B pour le CEA, on ne l’obtiendra jamais, impossible pour nous sans le bac, je dis ça, je ne dis rien… Et même, les heures supplémentaires ne seront plus payées, je dis ça, je ne dis rien… La Catégorie A pour le CDC, on ne l’obtiendra jamais, sans nous imposer l’article 10, je dis ça, je ne dis rien… ».

Tous ces discours ont perdu de l’écho et du sens depuis que FO Justice a obtenu de haute lutte ces avancées au 1° janvier 2024 ! Et tout cela sans oublier l’augmentation des nombres de promotions dans chaque grade, des augmentations de salaire significative avec une ICP largement revalorisée sur trois ans, des indices de départ à la retraite en hausse, et même l’augmentation du taux horaire des heures supplémentaires qui n’ont évidemment pas disparues !

Alors l’UFAP a changé de stratégie ! Aujourd’hui elle nous bombarde de communication pour s’attribuer le travail mené par FO Justice. Dernière tentative en date l’augmentation de l’indemnisation des CET. Eh oui, car cette année, les CET seront indemnisés au tarif de la Catégorie B !

Comment peut-on avoir voter contre la Catégorie B et se féliciter des conséquences de ce passage quelques semaines plus tard !!!

Mais avec l’UFAP tout est possible, nous vous l’annonçons dès aujourd’hui bientôt le reste des négociations que nous portons, déplafonnement du 1/5 et prime d’encadrement pour les Premiers Surveillants, seront obtenus grâce à eux alors qu’ils voteront contre ces dispositions !

Alors petit conseil ! Assurez-vous du bon renouvellement des magnums, continuez à ne rien dire et laissez-nous travaillez pour le bien de tous les Personnels du Ministère de la Justice !

Lire le communiqué

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Limoges : Lâche Agression !

Le 25 janvier 2024, la surpopulation chronique et les 17 matelas au sol ont malheureusement générées de nouveau un incident.

Dans la matinée, une bagarre éclate dans une cellule triplée. Un des détenus s’en est pris violemment à son co-détenu en lui assénant plusieurs coups de poing. Devant comparaître prochainement devant les assisses, il exige d’être seul en cellule.

Le personnel arrivé sur place fait face à un individu sous pression, insultant et armé d’une fourchette.

Lors de l’intervention, un officier et un surveillant seront malheureusement blessés.

Le Bureau Local Force Ouvrière Justice exige une sanction exemplaire et une exclusion pour cet agresseur.

Le Bureau Local Force Ouvrière Justice félicite l’ensemble des agents pour la gestion de l’incident

Le Bureau Local Force Ouvrière Justice souhaite un prompt rétablissement à nos collègues blessés.

Lire le communiqué