Prison de Bois-d’Arcy : Déni, Oui, Oui

Trop, c’est trop, Monsieur le Chef de détention !

La continuité du service est de rigueur même en votre absence. Nous constatons que cela relève de l’impossible au vu du manque de communication et de transparence dont vous faites preuve.

Monsieur le Chef de détention, faites-vous un déni de la détention ou de la rétention d’informations ?

Vos défaillances mettent à mal votre personnel tous corps confondus, même si vous assurez que « tout va bien se passer », les choses ne se déroulent pas toujours bien : les derniers événements parlent d’eux-mêmes…

Qu’en est-il de vos passages de consignes ? Que pensez-vous « exactement » ? Nul le sait, votre silence n’a que trop duré.

Un bon « Maestro » ne doit-il pas savoir accorder ses violons et mettre en harmonie son orchestre ? Apparemment non puisque vous accordez des congés et des formations à « tire-larigot » découvrant ainsi des services de la détention.

Cessez donc de jouer de la flûte, vous ne trouverez pas la solution dans votre téléphone, Google n’est pas votre ami.

Arrêtez de fuir vos responsabilités, les solutions doivent aussi venir de vous et pas uniquement du personnel !

Ressaisissez-vous ou nous vous invitons à songer à d’autres horizons. Votre symphonie tourne à la cacophonie !

FO sera toujours présent à vos côtés !!!

Lire le communiqué

Easysoftonic