Prison de Grasse : Communiqué de presse

À l’arrivée de la nouvelle chef d’établissement en octobre 2022, FO Justice, syndicat majoritaire et seul représentatif du personnel de la Maison d’Arrêt de Grasse, s’est présenté à cette dernière comme un partenaire social accompagnant, et communicant. Nous en attendions tout autant en retour de sa part.

Malheureusement, sa volonté d’établir un dialogue social avec FO Justice est, à ce jour, inexistante. Les mois passent et madame la chef d’établissement refuse d’intégrer dans son mode de fonctionnement la consultation, pourtant règlementaire, des organisations syndicales. Elle refuse de dialoguer avec les interlocuteurs légitimes que nous sommes pour porter la voix des personnels que nous représentons. Elle refuse d’entendre ses personnels et, au lieu de cela, les maltraite.

UN DIALOGUE SOCIAL BAFOUÉ

Les projets, les modifications de service impactant le fonctionnement de l’établissement et les rythmes de travail des agents, se décident à l’unilatérale. Aucune concertation n’est organisée avec les organisations professionnelles. Ces bouleversements sont décidés en dehors de l’instance consultative locale, le Comité Social d’Administration (CSA), faisant fi de la réglementation.

UN MANAGEMENT BRUTAL

Pire encore, à cela s’ajoute un management particulièrement brutal de madame la chef d’établissement. On ne compte plus les agents ayant fait les frais :

➡️  De ses accès de colère

➡️ De ses violences verbales

➡️ De ses tentatives d’intimidation

➡️ De ses humiliations, privées ou publiques

➡️ De son immixtion dans la vie privée des agents et de ses méthodes harcelantes

➡️ De sa propension à user de son pouvoir pour assouvir ses vengeances personnelles

➡️ De sa volonté délibérée de se débarrasser des agents qui ne satisfont pas à ses exigences

➡️ De son mépris ouvertement affiché

Les personnels de tous corps et tous grades se sentent aujourd’hui déconsidérés, abandonnés, méprisés, alors qu’ils effectuent quotidiennement un travail remarquable dans des conditions difficiles, dégradées, avec des moyens bien en deçà des besoins.

LES PERSONNELS DE LA MA GRASSE REFUSENT CE MANAGEMENT VIOLENT ET INUTILE ! LES PERSONNELS DE LA MA GRASSE MÉRITENT RESPECT, ÉCOUTE ET BIENVEILLANCE !

PAR CONSÉQUENT, LE PERSONNEL SERA MOBILISÉ

DEVANT LES PORTES DE L’ÉTABLISSEMENT

LE LUNDI 11 SEPTEMBRE DÈS 06H00

AFIN D’EXPRIMER SON MÉCONTENTEMENT FACE AU MÉPRIS ET L’INDIFFÉRENCE DE MADAME LA CHEF D’ÉTABLISSEMENT.

FO Justice entend dénoncer l’absence de dialogue social.

FO Justice entend dénoncer un management brutal, inadapté et contre-productif.

FO justice revendique l’instauration d’un vrai dialogue social.

FO Justice revendique un accompagnement bienveillant et la reconnaissance du personnel

Lire le communiqué