Prison de Fleury-Mérogis : Grave agression au bâtiment D5 !!!

La violence a de nouveau frappé au sein de notre établissement !

Le manque d’effectif criant cristallise toute notre préoccupation et met la sécurité de notre établissement en péril !

En effet, ce Samedi 22 juin 2024, vers 8H10 lors du départ promenade isolé du troisième étage du bâtiment D5. Le collègue de l’étage effectuant l’acheminement du détenu vers la cour de promenade isolée, se faisait gratuitement insulter sur son physique par le détenu sur l’aile du 3eme Gauche.

Lassé de ses propos dénigrants, l’agent a recadré la personne détenue en lui rappelant que les mouvements s’effectuaient en silence et qu’il n’était aucunement obligé de supporter ses insultes gratuites.

Mécontent et soudainement agressif « le voyou » sans prévenir a balancé un coup de poing au visage de notre collègue. Puis dans un excès de violence, il a projeté l’agent au sol prêt à en découdre.

Notre collègue a dû encaisser une pluie de coup de poings au visage bloqué par son agresseur.

L’alarme a été rapidement déclenchée. Les collègues venus en renfort ont tenté de maitriser « ce fou » virulent, déterminé à nuire au collègue blessé. Ce vagabond déchainé parvient à balancer un énième coup de pied violent à l’agent au sol le touchant de nouveau au visage.

Choqué et blessé dans sa chair notre ami et collègue principalement blessé au visage a perdu deux incisives suite à l’agression et présente une plaie ouverte au palet. Pris en charge par les secours il a été rapidement acheminé à l’hôpital.

L’agresseur âgé de 22ans quant à lui, a aussitôt été conduit au quartier disciplinaire. Incarcéré pour vol aggravé, agression et séquestration, trafics de stupéfiant « cet individu » est malheureusement connu de nos détentions pour des faits d’agression et insultes envers le personnel.

Le bureau local Force Ouvrière Justice ne cautionnera aucune banalisation et aucune frilosité de notre administration dans la fermeté des réponses apportées pour les auteurs d’agressions contre les personnels.

Le bureau local Force Ouvrière Justice condamne cette ignoble agression et exige une sanction à la hauteur de la gravité des faits.

Le bureau local Force Ouvrière Justice incite le collègue à déposer plainte suite à cette violente agression.

Le bureau local Force Ouvrière Justice soutient notre collègue et nous l’accompagnerons dans ses différentes démarches administratives et judiciaires.

Le bureau local Force Ouvrière Justice demande une comparution immédiate et un transfert MOS pour cet individu.

Lire le communiqué