Publié le Laisser un commentaire

Surveillance Électronique – CARTON ROUGE !

Introduite en France par la loi du 19 décembre 1997 et initialement destinée à permettre l’aménagement d’une peine d’emprisonnement, la Surveillance Électronique (SE) a vu son champ et ses conditions d’application régulièrement élargis ces dernières années.

La montée en puissance ne pouvait pas pour FO Justice se faire sans que les principaux acteurs ne soient entendus. Différents groupes de travail ont ainsi été organisés par la direction de l’administration pénitentiaire suite aux différentes demandes de FO Justice !!!

À la lecture de la première fiche (ASE), il s’avère une fois de plus que nos dirigeants en charge de la SE ont ajouté par un tour de baguette magique des missions très chronophages (gestion des alarmes modification des horaires de la mesure…) qui avaient été clairement refusées par les ASE présents qui portaient la parole du terrain, lors de ces deux journées consacrées à cette fiche de poste.

CARTON ROUGE adressé à la DAP

Quel manque de respect envers les personnels ASE et PCSE ayant participé à ce groupe !!

QUELLE HONTE !!!

Malgré divers reports, ce 10 juin se tenait à la DAP une réunion multilatérale consacrée cette fois ci à la présentation aux organisations syndicales des différentes fiches de poste « ASE et agent PCSE, adjoint et responsable de pôle ».

À la lecture de celles-ci, nous constatons la prise de position des représentants de la DAP sur la « conception » du métier de Surveillant, de leur « vision » du métier d’ASE sans prendre en compte les remontées des différentes organisations syndicales représentées par des Conseillers Pénitentiaires d’Insertion et de Probation, agent PCSE et surtout par des agents de la surveillance électronique, spécialistes dans ce domaine.

En effet, interpellée par les OS, la DAP a déclaré qu’elle ne dérogerait pas à l’ajout de certaines tâches sur la fiche de poste des ASE, à savoir : la gestion des alarmes et les modifications d’horaire de la mesure prononcée.

Si une OS a fait le choix de quitter la séance devant le positionnement de la DAP, FO Justice a pris la décision de poursuivre la réunion, estimant sa présence nécessaire aux échanges en cours.

LA DAP CONNAIT-ELLE VRAIMENT NOS MISSIONS ?

CONNAIT-ELLE LA RÉALITÉ DU TERRAIN ?

La situation des ressources humaines au sein des pôles ASE ne nous permet pas ce luxe. En l’état actuel des organigrammes de référence, l’ASE doit prioritairement se consacrer sur la gestion des poses et des alarmes TECHNIQUES.

FO Justice exige que la finalité de ces groupes de travail puisse être examinée lors des CSA compétents !!!

Pour la DAP la théorie ! Pour FO Justice la pratique !

Lire le communiqué 

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Meaux-Chauconin : Flash-inFO !

Le Comité Social d’Administration (CSA) de repli, s’est tenu le 4 juin 2024, suite au boycott du CSA du 21 mai 2024 par notre organisation syndicale, l’hommage national de nos collègues tués, lâchement au péage d’Incarville, n’ayant pas eu lieu, nous avions décidé de ne pas siéger.

A l’ordre du jour, aucune surprise, pour les personnes autour de la table, puisqu’il était question, d’acter la modification de la Charte locale de gestion, de la Structure d’Accompagnement à la Sortie, alimentée par un projet commun des organisations syndicales (FO et CGT). En effet, suite à plusieurs réunions de travail, nous avons pu élaborer, ensemble, une proposition commune, qui a été mise à l’essai sur cette même entité depuis le début du mois mai. Toutefois, pour que celle-ci puisse faire l’objet de modifications par la suite, ce qui risque d’être très fortement le cas, il faut d’abord qu’elle soit validée en tant que tel, pour mettre en place la nouvelle organisation de travail. C’est alors qu’à l’heure du vote, nous avons naturellement voté, POUR cette proposition commune. La CGT a voté stratégiquement, CONTRE cette proposition commune, présentant une autre version de la proposition commune, avec quelques modifications, mais n’étant pas à l’ordre du jour. Il n’y avait donc aucune chance, que ce projet soit retenu.

Aussi, en ce qui concerne les problématiques rencontrées à la SAS concernant le comportement inadapté de la population pénale, un groupe de travail sera créé prochainement pour y répondre.

Nous avons aussi interpellé la Direction, concernant le groupe de travail demandé par notre organisation pour la suppression du matin/nuit, dans le but d’améliorer les conditions de travail des personnels. Il se mettra en place très prochainement.

Enfin, concernant la mobilisation des personnels, suite aux évènements tragiques, nous avons pu obtenir ensemble des avancées sociales, dans un but d’augmenter la sécurité des personnels, tout en améliorant nos conditions de travail et nous vous remercions d’avoir été les grands artisans de cette mobilisation en intersyndicale. Nous avons été soudés pendant cette épreuve difficile, et la mobilisation est à peine terminée que nous devons à nouveau faire apparaître nos différences. Dans une lettre au garde des Sceaux, la CGT écrit « Il est fortement préoccupant de voir combien un acte isolé, aussi dramatique soit-il, déclenche une volonté de surenchère sécuritaire(..) Le respect de la dignité des personnes détenues est un impératif non négociable ». L’angélisme de ce syndicat n’est pas à la hauteur des enjeux. Désormais, les agents qui partent en extraction apprécieront (ou pas) mais il leur est demandé de faire preuve d’humanisme pour éviter, de se faire tuer au prochain péage. À bon entendeur, Salut !

Lire le communiqué 

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Koné : L’État d’Urgence en Nouvelle-Calédonie – La “400”. Déménage à Koné

Le Syndicat Local FO Justice Centre de Détention de Koné apporte son soutien à l’ensemble des agents du Centre Pénitentiaire de Nouméa (CPN) qui depuis la semaine dernière est victime de débordements de la population carcérale.

Le contexte économique et social de la Nouvelle-Calédonie est très tendu suite au projet de vote du texte du dégel du corps électoral sur le Territoire. Plusieurs émeutes ont éclaté dans la capitale du pays et au sein de la prison de Nouméa.

Ces actions auront pour conséquences direct l’augmentation du nombre de détenu dans les deux seules prisons du Territoire.

Le Syndicat FO Justice CDK souhaite porter à la connaissance de l’ensemble des agents du ministère de la Justice d’Outre-Mer et de Métropole des difficultés actuelles en Nouvelle-Calédonie.

Depuis le 13 Mai 2024, le CPN a été victime de plusieurs débordements :

  • Le Lundi 13 Mai une première émeute a éclaté suivi par la prise en otage de trois surveillants lors d’un mouvement de réintégration. L’un d’entre eux a été roué de coups à maintes reprises par plusieurs détenus et a terminé aux urgences. Heureusement pour nous, le collègue s’en est sorti.
  • Une deuxième émeute entrainant la destruction par le feu de plusieurs bâtiments d’hébergement de la population pénale. Ce qui représente 90 cellules.

Ces évènements et la tension qui tourne autour de la capitale ont conduit l’Administration a organisé un premier transfert de 30 détenus (par voie aérienne) vers le Centre de Détention de Koné (CDK) qui avait presque déjà atteint la capacité théorique d’accueil.

FO Justice CDK attire l’attention de la DSPOM, de la DAP et du Ministère de la Justice sur la situation dans laquelle vont se retrouver les agents pénitentiaires de Nouvelle- Calédonie.

FO Justice CDK attend une réaction de la part du DAP en matière de renforcement des effectifs.

FO Justice CDK demande l’ouverture prochaine de campagne de mobilité pour les. établissements de Nouvelle-Calédonie (CPN et CDK) avec une prise de poste au deuxième semestre de 2024.

FO Justice CDK demande l’admission de l’ensemble de la liste complémentaire (hommes et femmes) issue du recrutement national a affectation locale en Nouvelle-Calédonie de 2023.

FO Justice CDK espère que la DSPOM prendra en compte la surpopulation pénale que va subir le CDK et qu’elle aura une répercussion sur la rémunération des agents.

FO Justice CDK espère une restructuration des bâtiments de l’établissement du CDK pour revenir sur un « encellulement individuelle », et pouvoir absorber en partie la surpopulation du CPN dans de meilleures conditions.

FO Justice CDK espère voir bousculer le planning de la construction de la nouvelle structure annoncé par le Garde des Sceaux lors de sa venue en Calédonie.

FO Justice CDK attend de l’Etat qu’il arrête le « provisoire » pour faire du « permanent ». Le refrain on le connait tous… « En attendant que la situation revienne à la normale… » deux générations ont vu le jour.

FO Justice CDK espère se tromper sur l’avenir du CDK et qu’elle ne sera pas amenée à voir la naissance de la « 400 » à Koné.

Conscient de la situation que traverse actuellement le pays, FO Justice CDK, en soutien aux collègues de Nouméa, sera à pied-d ’œuvre pour recevoir et absorber au mieux la problématique de la surpopulation dont le CPN subit les frais depuis trop longtemps.

FO Justice CDK attend cependant d’avantage de la part de la DSPOM, du DAP et du Ministère de la Justice.

LES ECHECS DU PASSE DOIVENT NOUS PERMETTRE DE CONSTRUIRE LES SOLUTIONS DE DEMAIN.

FO Justice CDK souhaite rendre un Hommage aux deux agents ASSASSINES lors des événements tragiques et sans commune mesure du Mardi 14 Mai 2024. Nous exprimons toutes nos condoléances aux familles endeuillées et apportons tout notre soutien au PREJ de Caen.

Lire le communiqué 

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Strasbourg : Isolement Acte 2 – De nouvelles découvertes inquiétantes !

Ce lundi 20 mai, des nouvelles découvertes pour le peu très inquiétantes ont été faites, encore une fois au quartier isolement de la maison d’arrêt de Strasbourg.

En effet, lors d’une fouille de cellule journalière, les agents ont trouvés 4 telephones, 1 clé chrome Cast, 1 savonnette de produit stupéfiant et le plus grave : 1 couteau d’une longueur de 14 cm

Devant cette saisie spectaculaire, la direction a décidé de cibler quelques cellules supplémentaires avec l’appui des ERIS de STRASBOURG.

Que fut la surprise en découvrant d’autres choses improbables

  • 2 téléphones
  • 1 clé chrome Cast
  • 80 gélules non identifiés
  • Des chargeurs
  • Du stupéfiant
  • 1 paire de chaussures connectée
  • 1 guirlande a LED

IL EN AI PLUS A PROUVER QUE LA SECURITE DANS NOS MURS LAISSE A DESIRER ET QUE DES MOYENS SONT A DEPLOYER LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE.

FO justice félicite les agents et la participation des ERIS pour cette fouille.

FO justice apprécie la réactivité de la Direction suite à ces découvertes.

FO justice exige de la DIRECTION INTERREGIONAL l’accélération de l’installation des brouilleurs de drones.

Lire le communiqué

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Ducos : Grave attentat à caractère sexuel commis par un détenu au CP…

Ce matin lors des consultations externes opérées au sein de l’Unité Médicale Pénitentiaire de Soins (UCSA) le pire a été évité.

Le médecin-spécialisé en ophtalmologie a subi un grave attentat. La réactivité de cette dernière a été exemplaire. Cette FEMME est vraiment COURAGEUSE !

FO JUSTICE ne produira aucune surenchère syndicale sur cet acte écœurant !

FO JUSTICE se doit de DÉNONCER PUBLIQUEMENT l’IGNOMINIE ! N’en déplaise !

INADMISSIBLE ! SCANDALEUX !

L’intervention rapide des personnels de surveillance a permis d’éviter le PIRE ! Le “voyou” a été conduit au Quartier Disciplinaire !

FO JUSTICE, s’est rendu sur place à l’Unité de Consultation et de Soins Ambulatoires afin de soutenir le Mèdecin et lui apporter tout notre soutien face à ce gravissisime attentat qu’elle avait subi physiquement et moralement !

  • FO JUSTICE réclame une sanction disciplinaire maximale !

  • FO JUSTICE réclame de la part du procureur de la république les sanctions judiciaires requises en pareille circonstance !

  • FO JUSTICE réclame le transfert du détenu à l’issue de sa peine de cellule disciplinaire !

Dans un établissement pénitentiaire marqué par la présence d’un nombre important de Personnels Féminins, FORCE doit rester à la LOI, et ces attentas perpétrés sur les “PERSONNELS FÉMININS” appelle une extrême sévérité des sanctions à titre pédagogique et d’exemplarité

“ZÉRO VIOLENCE” ! NOU PA KAY MOLI !

La VIOLENCE quelle que soit sa forme n’a pas sa place au CP de DUCOS !

FO JUSTICE apporte sa FRATERNELLE SOLIDARITÉ à l’ENSEMBLE des intervenantes et Personnels Pénitentiaires Féminins qui chaque jour interviennent professionnellement au sein de cette prison (CHUM, CTM, ÉDUCATION NATIONALE, VISITEUSES, ASSESEURES, JUDICIAIRES, etc..).

Lire le communiqué

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Nancy-Maxéville : Prise en charge des déplacements domicile / travail. Une augmentation dès le 1er septembre

Force Ouvrière Justice vous informe :

Par décret n° 2023-812 du 21 août 2023, le taux de prise en charge partielle du prix des titres d’abonnement correspondant aux déplacements effectués par les agents publics entre leur résidence habituelle et leur lieu de travail est augmenté de 50 à 75 % à compter du 1er septembre 2023.

Sont concernés :

  • Les fonctionnaires,
  • Les stagiaires,
  • Les Contractuels de droit public.

La prise en charge concerne :

  • Les abonnements de transport en commun, Train, Bus, etc…à nombre de voyages illimités et abonnements annuels, mensuels ou hebdomadaires.
  • Les abonnements à un service public de location de vélos.

NOTA

La prise en charge des abonnements de transports en commun et de location de vélos ne sont pas cumulables. Les tickets individuels de transport ne sont pas pris en charge

La participation de l’état au covoiturage, à l’autopartage et aux déplacements en vélo et engins de déplacement à moteur non thermique, relève du forfait mobilités durables versé annuellement.

Lire le communiqué

Publié le Un commentaire

UNION JUSTICE : Contexte Actuel et Responsabilité !

Cher(e)s collègues, Cher(e)s camarades,

L’Union FO Justice a décidé de ne plus participer à la mobilisation prévue dans les TJ le 03/07/2023 compte tenu du contexte inédit et explosif que nous vivons depuis quelques jours. C’est en notre qualité d’Organisation Syndicale responsable que nous appelons les autres à faire de même.

La situation dans le pays nous oblige à mesurer l’urgence de la crise et de nos principes républicains !

Cher(e)s collègues, cher(e)s camarades, nos revendications sont légitimes et vous pouvez compter sur l’Union Force Ouvrière Justice pour les porter et les défendre avec persévérance.

Cependant, au regard de la situation dans le pays, notre devoir de fonctionnaires du ministère de la Justice, de citoyens est d’être opérationnels au côté des fonctionnaires des autres Ministères présents et engagés, dans le but de faire respecter le droit et la démocratie et permettre ainsi la continuité du service public judiciaire.

Le pays a besoin aujourd’hui d’apaisement et d’un retour à l’ordre républicain qui ne peut se faire sans la mobilisation de l’ensemble des personnels du ministère de la Justice sur le terrain.

Cher(e)s collègues, cher(e)s camarades, FORCE OUVRIÈRE est, à la différence de certains, un syndicat libre et indépendant avec un sens aigu des responsabilités, ne se laissant dicter sa conduite par personne !

Lire le communiqué

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Béziers : Bravo et merci encore

Ce matin, aprés concertation avec de nombreux collègues nous avons optés pour un retard de clés au niveau du PCI, non pas par égoïsme mais pour éviter des sanctions.

Aprés le déblocage, la Direction nous a reçu.

Nous avons fait part de notre mécontentement sur la non présence d’un personnel de direction : MEPRIS ou BANALITE ?!

FO sera vigilant à la réactivité des départs de nos pensionnaires les plus récalcitrants.

Le bureau local FO Justice CP Béziers remercie les collègues présents et solidaires des camarades bléssés.

FO Justice CP Béziers restera à votre écoute et mobilisé en tout instant.

Lire le communiqué

Publié le Laisser un commentaire

Mouvement de protestation également à la prison d’Uzerche ! Encore un surveillant violemment agressé ce jeudi, mis KO par un détenu coutumier des faits !! La pénitentiaire manque de moyens humains et matériels… manque de structures… elle agonise !!! À quand une réaction des pouvoirs publics ?? Le personnel pénitentiaire est en première ligne pour protéger la société et nos concitoyens, il mérite plus d’attention et de reconnaissance …

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Nancy-Maxéville : Déclaration Liminaire lors du Comité Social d’Administration

Madame la Présidente,
Mesdames, Messieurs les membres du Comité Social d’Administration (CSA)

Nous sommes réunis pour le premier CSA de la Maison d’Arrêt de Nancy-Maxéville (MANM) depuis les élections professionnelles qui ont eu lieu il y a 6 mois. FO Justice a maintenu sa majorité sur l’établissement avec 78,5 % des votes, démontrant ainsi la confiance accordée à notre organisation et au travail quotidien de nos militants.

A l’aube d’une réforme historique annoncée par le Garde des Sceaux et le ministre de la Fonction Publique le 21 février 2023 à l’ENAP et qui tarde à être signée.

FO Justice a présenté un projet d’une grande avancée pour les personnels du CEA et corps de commandement.

FO Justicee veut une garantie de faisabilité via une signature pour conclure cette réforme sans enlever une virgule ni un point.

Le Ministre de la Justice a annoncé une réforme historique pour les personnels pénitentiaires, FO Justice l’a construite et validée. Ces revendications portées et obtenues par FO Justice sont le fruit de longs combats et de persévérance.

Pour FO Justice il est hors de question d’attendre plus longtemps cette signature. Si tel est le cas FO Justice saura prendre ses responsabilités.

Nous nous rencontrons ce jour le 02/06/2023 pour le premier CSA spécialisé en matière de santé de sécurité et de conditions de travail. FO Justice ne peut pas commencer ce CSA sans attirer l’attention sur le bien être des agents et le temps de travail que ces derniers passent à la MANM.

FO Justice exige une meilleure harmonisation des services, pour exemple : arrêts de travail, gardes d’enfants, accidents de travail, parloirs, permis de visite, greffe, comptabilité, économat….

FO Justice demande une attention particulière afin que les personnels soient gérés comme des humains et non des numéros.

Pour exemple, un agent qui doit se rendre à un rdv médical chez un spécialiste doit pouvoir bénéficier de la possibilité de s’y rendre, dès lors qu’il a prévenu quelque mois avant, et ne pas se voir obliger de devoir trouver un collègue pour se faire remplacer afin d’honorer son rdv médical, en raison de la non prise compte de sa demande.

Certains droits sont bafoués ou peu respectés. Par exemple : rdv médicaux femmes enceintes, positionnement de travail. Inacceptable.

Et enfin l’exemple qui nous a choqué à NANCY est celui du défunt agent Kamel NOUAR à qui le service des agents l’avait contraint à poser des CET pour assurer ses chimiothérapies. Inadmissible.

Plus jamais ça

On ne peut pas manquer de respect envers les agents en difficulté familiale et santé. Si un agent est en arrêt c’est qu’il a un certificat médical prescrit par un médecin et il n’est pas possible de porter un jugement ou de l’appeler après 19h pour lui demander une date de reprise.

Les personnels ne sont pas tenus d’informer la direction de leur pathologie

FO Justice demande un accompagnement, une bienveillance et un suivi par la direction des agents qui sont en difficulté familiale, professionnelle…

« Quand on n’est pas bien, on a pas les mots », accompagné d’une tierce personne c’est plus rassurant.

S’agissant des demandes d’explications, FO Justice remarque que la justice au sein de la MANM n’est pas là même pour tous.

Certes une demande d’explication n’est pas une sanction, ce qui est intolérable c’est que certains agents qui devraient vraiment s’expliquer sur un incident ne se voient pas appliquer la procédure. FO Justice demande que les personnels soient tous gérés de la même manière.

FO Justice tient à rappeler à la direction que les agents peuvent poser minimum 1⁄2 journée ou une journée de CET s’ils préviennent au moins 1 mois à l’avance.

Je cite une phrase d’un grand philosophe pénitentiaire : « on ne demande pas d’appliquer à la lettre des textes mais d’appliquer l’esprit des textes » : R.S.

Lire le communiqué