Publié le Laisser un commentaire

Prison de Lutterbach : Gestion du QCD, une première étape

Après des mois de constats et de propositions, hier lundi 13 novembre 2023, la Direction de l’Etablissement a entamé un processus de gestion du QCD plus adapté à la situation inadmissible que traversait ce bâtiment depuis des mois.

Sur fond de régime progressif, dorénavant le QCD sera moins sujet à des débordements d’une partie de la population pénale. Il était grand temps de reprendre le contrôle de ce bâtiment et témoigner un réel soutien aux personnels, tous corps et grades confondus, pour espérer travailler dans de meilleures conditions et mieux garantir l’intégrité des personnels.

Ceci est un premier pas en avant qui, nous l’espérons, ne fera pas l’objet d’un rétropédalage à court terme. Nous resterons vigilants à la continuité d’une « reprise en main » du QCD.

Nous tenons à féliciter l’ensemble des personnels ayant contribué depuis hier matin à garantir le bon fonctionnement de cette mise en place. Aucun incident n’est à déplorer et cela grâce au collectif de travail pour avancer dans le même sens.

Nous réitérons la nécessité de poursuivre ce chemin avec la mise en sécurité de la cour de promenade traversante, à un suivi consciencieux des incidents disciplinaires et la poursuite d’une gestion sérieuse de ce bâtiment.

FO Justice continuera d’œuvrer sur ces dossiers et restera attentif à l’évolution de la situation du QCD

Lire le communiqué

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Bourg-en-Bresse : Agression au CD

AGRESSION VERBALE ET COUP PORTÉ AU NIVEAU DU VISAGE

Alors que notre collègue au CD2 a ouvert la cellule du détenu pour notifier une mesure de gestion de proximité, le détenu M. mécontent a agressé verbalement et physiquement notre collègue ce samedi 11 novembre 2023.

BILAN : 3 JOURS D’ITT

FO Justice dénonce la lâcheté de cette agression gratuite et alerte sur le sentiment d’impunité et la confiance qui règne chez les personnes détenues à enfreindre le règlement sans la moindre vergogne et à agresser le personnel.

Le bureau local FO Justice apporte tout son soutien à notre collègue et l’accompagnera dans toutes ses démarches.

Le bureau local FO Justice demande des sanctions disciplinaires et pénales exemplaires à l’encontre du détenu.

Lire le communiqué

Publié le Laisser un commentaire

Revalorisation indemnitaire PJJ 2023 !

Chers collègues,

Lors du CSA ministériel, les directeurs de la protection judiciaire de la jeunesse ont obtenu une revalorisation indiciaire insuffisante eu égard au niveau de responsabilité et à la charge de travail qui incombent aux cadres de la PJJ.

Consciente de la situation, la direction de la PJJ s’est mobilisée pour obtenir une revalorisation indemnitaire supplémentaire. En effet, la directrice a porté avec détermination différentes mesures indemnitaires jusqu’à leurs validations par le contrôleur budgétaire ministériel.

La revalorisation indemnitaire des directeurs de service et des directeurs fonctionnels, à l’exception des emplois amenés à basculer prochainement dans le statut ministériel des emplois de direction s’ajoute donc à la revalorisation indemnitaire déjà mise en œuvre et concerne les directeurs stagiaires (+ 360 €), les DS et les directeurs fonctionnels (+ 200 €), les DS hors classe et les DS classe exceptionnelle (+ 100 €). Cette mesure entre en vigueur à compter du 1er décembre 2023.

Le calendrier de clôture de paie étant imminent, il est possible que des agents ne constatent pas sur leur paie de décembre ces augmentations. Dans ces situations, les agents bénéficieraient de ces hausses sur leur fiche de paie en tout début d’année 2024, avec l’intégralité des effets rétroactifs.

FO Justice PJJ s’est mobilisée pour mettre fin au tassement des grilles entre les catégories et pour la reconnaissance financière des différents niveaux de responsabilités assumées par les cadres de direction.

Le combat de notre organisation syndicale se poursuit pour une nouvelle revalorisation de la grille indiciaire des directeurs, mais également pour les CADEC.

En effet, il n’est pas acceptable qu’un responsable d’unité soit moins rémunéré que les agents placés sous sa responsabilité.

Une revalorisation indiciaire s’impose comme levier essentiel pour freiner la fuite des cadres de la PJJ !

Lire le communiqué