Publié le Laisser un commentaire

Prison de Saint-Mihiel : Un Week-End de Tous les Dangers !

BRAVO ET MERCI AUX COLLEGUES PRESENTS EN DETENTION, TRAVAILLANT DANS DES CONDITIONS D’INSECURITE.

Monsieur le directeur interrégional, nous voulons commencer par vous remercier de ne pas nous donner d’apport d’agent de la promo 216. Nous sommes en souffrance à l’établissement avec un déficit de 13 agents.

Grâce à votre gestion sur le débarquement d’arrivants toutes les semaines, la détention devient totalement ingérable avec de multiples incidents au quotidien.

Vous êtes en train d’épuiser tout le monde, tous les services.

Le début de l’apothéose commence ce samedi, un début de service avec un sous-effectif en agent, puis 3 agents partis en extraction médicale d’urgence.

Résultat à 08H30, – 7 agents pour une journée qui est loin d’être finie.

Retour d’extraction et la mise en CPROU qui ressemble à un placement au quartier fermé, un autre pensionnaire instable psychologiquement décide également de mobiliser le personnel présent et enfin, profitant de la situation notre pensionnaire en attente d’UDV va encore une fois semer le trouble au retour du parloir.

Nous pouvons donc brûler un cierge ce samedi, car rien de grave ne s’est produit pour les personnels présents.

Malheureusement, dimanche c’est la même, avec une prise de service à- 6 .

La sécurité de nos collègues tient vraiment du miracle, surtout quand un détenu psychologiquement instable au QD provoque un incident.

Le gradé de journée après s’être fait cracher dessus, ainsi que le surveillant QD, s’est blessé à la main lors de la sortie de cellule.

Et la gestion du détenu en attente d’UDV placé à l’isolement, est de plus en plus tendue

fin de week-end et de l’apothéose.

Nous nous sentons abandonné Monsieur le DI, pour information notre établissement est bien ouvert donc merci de penser à nous sur la prochaine sortie d’élève de la promo 217.

Plutôt que de penser à faire travailler plus, des agents déjà fatigués voir à bout pour certains, nous aimerions un apport de collègue avant la période estivale.

Un plan de sauvetage est en cours à l’établissement avec la création d’un groupe de travail …. Nous sommes sortis de ce groupe car nous

NE SOUHAITONS PAS TRAVAILLER POUR RIEN.

Nous préférons attendre de savoir ce que veut la nouvelle Direction qui nous a donné des consignes par mail mais pas de solutions.

Nous exigeons de recevoir 13 stagiaires sortie d’école car il parait qu’il faut demander beaucoup pour avoir peu.

Nous terminons par vous prévenir aussi que la tension est en train de monter en détention, et oui nous ne sommes pas tout seul dans l’établissement. Environ 390 détenus qui commencent à être à bout de nerfs devant notre mauvais fonctionnement.

FO Justice local tient à féliciter les agents tous grades confondus ayant travaillés durant ce week-end catastrophique au niveau humain et sécuritaire.

FO Justice local se tient présent pour tous les personnels qui se sentent stressés de venir au travail.

Lire le communiqué 

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Montmédy : Et ça continu encore et encore…

Si ce sont les paroles d’une chanson française, c’est surtout la situation du CD de MONTMEDY

Vendredi c’est l’agression d’une infirmière, un détenu encore inapte au quartier disciplinaire, normal puisque nous servons de succursale à l’hôpital psychiatrique

Et aujourd’hui, un refus de réintégrer sur la cour de promenade ….

Quelle est la prochaine étape ?

Malgré les promesses, pas de personnel en vue, l’effectif qui monte avec des profils de plus en plus ingérables, des détenus qui ne peuvent pas aller au QD mais qui sont jugés responsables par la justice …. Cherchez l’erreur

Faut-il faire comme nos collègues Belges de Anvers qui annoncent un mouvement syndical ?

Stop au remplissage

Stop aux conditions de travail en sous-effectif

Le personnel de MONTMEDY n’en peut plus

Merci à nos collègues d’assumer encore le fonctionnement de l’établissement,

merci au ERIS pour leur mobilisation

Lire le communiqué

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Villenauxe-la-Grande : Succession d’agressions sur personnel

Les jours se suivent et se ressemblent dans notre établissement pour le personnel de surveillance en terme d’agressions.

Le 29 février 2024 aux environs de 13h30 le détenu F hébergé au QHC fait des reproches au surveillant en lui disant ceci : << Surveillant c’est à cause de toi si les auxis buandiers n’ont pas pris mon linge, c’est aussi de ta faute si j’ai passé un séjour au quartier disciplinaire.>>

Moins de deux minutes plus tard l’énergumène demande à aller à la bibliothèque.

Après vérification auprès du surveillant PCC, le collège informe le détenu qu’il est prévu pour 14h15.

En voulant le réintégrer dans sa cellule, le détenu a opposé une résistance violente et s’en suivi un coup de poing à l’épaule gauche du surveillant. L’alarme fut déclenchée par le surveillant avant de se retrouver au sol avec le détenu qui finit par lui donner un coup-de-poing au visage.

L’intervention rapide des renforts a pu mettre fin à cette agression.

Tous les voyants sont au rouge au vu du nombre incessants d’agressions violentes et rapprochées.

Mr Le Directeur, Que Comptez vous Faire Pour Que La Peur Change De Camp ?

Le Bureau Local FO Justice apporte tout son soutien au collège et lui souhaite un prompt rétablissement ;

Le Bureau Local FO Justice exige une sanction exemplaire et le transfert de ce voyou après avoir purgé sa peine au quartier disciplinaire ;

Le Bureau Local FO Justice se tient à la disposition du collègue agressé pour toutes démarches administratives.

Lire le communiqué

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Villenauxe-la-Grande : Tentative d’évasion

Ce jour, une tentative d’évasion a eu lieu au Centre de Détention de Villenauxe-la-Grande. Cet incident s’est déroulé alors qu’un détenu, seul en promenade, a réussi à monter sur le toit du quartier arrivant, ce qui n’a pas échappé à la vigilance du surveillant en poste au mirador.

Il aura fallu l’intervention rapide d’agents équipés, pour parvenir à le récupérer alors qu’il était parvenu sur le toit du greffe.

Cette tentative d’évasion met en lumière une lacune parmi tant d’autres concernant la sécurité de notre établissement.

Il est regrettable de constater qu’aucun surveillant n’était présent au quartier arrivant depuis le matin en raison d’un manque de personnel, FO JUSTICE VLG tire pourtant la sonnette d’alarme sur l’OMAP depuis des mois !!!

Quand allez-vous comprendre que le SERVICE DES AGENTS est LE POINT NEVRALGIQUE.

En dépit de cette situation préoccupante, nous souhaitons féliciter l’ensemble des agents pour leur réactivité face à cet incident.

Votre professionnalisme et votre dévouement ont permis de limiter les conséquences de cette tentative d’évasion.

FO JUSTICE VLG tire la sonnette d’alarme depuis des mois sur la gestion catastrophique de l’établissement.

FO JUSTICE VLG demande à la direction d’arrêter d’être spectateur de la gestion de l’établissement et de vous mettre au travail.

Inutile de préciser que le détenu venait d’arriver le jour même en MOS depuis un autre CD du Grand Est !!!!!!

Lire le communiqué

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Strasbourg : Agression à l’UDV. 2 blessés et un drame évité

Ce dimanche 25 février, en début de matinée, un de nos chers pensionnaires a fait parler de lui alors que les collègues n’ont fait que leur travail.

A l’issue des promenades U.D.V., une fouille de cellule est opérée par 2 agents pour la sécurité de l’établissement.

Une lame artisanale a été retrouvé, dissimulé dans un pot de sel.

A la remontée de la promenade, une fouille corporelle est ordonnée par le gradé de secteur. Le détenu en question était en possession d’un sachet blanc contenant de la résine de cannabis.

Devant le refus de remettre la substance illicite aux agents, la force strictement nécessaire a été utilisée sans que celui-ci ne se laisse faire.

Un coup de genou au niveau de la pommette d’un agent est donné ainsi qu’un coup de pied au niveau de la cheville de l’autre.

Fort heureusement, les collègues arrivent à le maitriser et le placer au quartier disciplinaire.

FO Justice félicite les agents pour leur professionnalisme.

FO Justice remercie l’équipe encadrante pour la prise en charge des collègues.

FO Justice demande que les sanctions pénales et disciplinaires soient exemplaires.

FO JUSTICE RESTE A LA DISPOSITION DES AGENTS DANS LEUR DEMARCHE AUPRES DES AUTORITES COMPETENTES.

Lire le communiqué

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Strasbourg : Agents en DANGER : Les agents de la porte d’entrée visibles de jour comme de nuit…

Encore une fois, l’administration pénitentiaire nous montre que tout est fait en dépit du bon sens et que la sécurité de ses agents n’est pas une priorité !!

En effet, comme vous avez pu le remarquer, la porte d’entrée de la MA Strasbourg a fait peau neuve depuis belle lurette, toute belle et toute fonctionnelle… Formidable me diriez-vous …. Oui mais avec notre administration il y a un toujours un Mais !!

Les nouvelles vitres constituant ce bel ouvrage sont : Transparentes !!

Je te vois mais tu me vois aussi !!

Cela n’interpelle personne sauf le bureau local FO Justice, notre direction est passée tous les jours devant depuis la fin des travaux et n’a même pas remarquée le problème. Devons-nous rappeler que ce poste en particulier doit être un minimum sécuritaire, en quoi cela peut –il l’être si le premier passant peut voir qui y travaille et avec quel moyen ?

N’oublions pas les risques d’attentats et préservons le plus possible nos agents.

FO Justice rappelle que l’administration doit garantir sa protection aux personnels pénitentiaires (Article du code Pénitentiaire R122-22).

FO Justice exige que dans les plus brefs délais, l’hérésie soit rapidement réglée.

Lire le communiqué 

Publié le Laisser un commentaire

Prison d’Oermingen : Zone de compétence !!

Hier matin, plusieurs agents du Centre de Détention d’Oermingen sont médusés de voir qu’il manque une clé sur leur trousseau, ils se voient désormais dans l’obligation de demander par Motorola l’autorisation d’accéder aux bâtiments !!

Le service infrastructure met en application STRICT une note DAP du 06 septembre 2006 !!

Alors que nous allons devoir nous passer des agents mobiles suite aux missions qui leur incombent (ESP), maintenant c’est une certitude, surveillant tu es :

SEUL AU MONDE !!

Ça va être très compliqué pour les agents d’étages d’intervenir sur des rixes et d’ouvrir la porte de bâtiment simultanément afin que les agents sans clés, viennent à leur secours et de plus, en sécurité !!

Ayez un peu de bon sens, cette note est clairement inappropriée à la structure du CDO !!

Certes il y a deux officiers présents sur le bâtiment, SAUF lorsqu’une rencontre de cohésion est organisée par la direction avec une grippe au menu !!

Nous apprenons également que l’unité sanitaire qui se trouve être un service extérieur à l’administration, s’est vu retirer les clés d’accès il y a tout juste 24 heures, et par un tour de passe-passe, ces dernières sont à nouveau en leur possession !!

Est-ce peut être l’unité sanitaire qui nous viendra à notre secours lors d’interventions ??

Alors nous sommes sauvés !! OU PAS !!

Devons-nous nous déplacez en nombre afin qu’on nous rende cette fameuse clé qui nous apporte notre sécurité au sein de l’établissement ?? !!

FO Justice Oermingen dénonce une mise en danger des personnes et de l’établissement !!

FO Justice Oermingen demande de revoir cette note en adéquation avec notre structure et changer vos serrures d’avant-guerre des portes d’entrée des bâtiments !!

Lire le communiqué

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Villenauxe-la-Grande : Agressions sur personnels. Trop c’est trop.

Des coups de poings au visage du surveillant qui s’en sort avec 10 jours d’ITT, des crachats au visage et dans le dos du gradé, des coups de fourchettes sur le casque du surveillant, sans oublier les injures grotesques aux agents présents, ainsi qu’au chef de détention.

Non vous ne rêvez pas, c’est le triste bilan de la journée du 21/02/2024 au CD de Villenauxe-la-Grande

Trois de nos collègues ont été victimes d’agressions lâches de la part de nos pensionnaires défavorablement connus de nos services.

Ces énergumènes sans scrupules doivent être punis à la hauteur de leurs actes.

La loi N° 2022-52 du 24 janvier 2022 prévoit des peines plus sévères en cas d’agression sur le personnel dans l’exercice de leur mission (de 5 à 10 ans selon les circonstances aggravantes).

FAUT-IL QU’IL Y AIT UN MORT POUR QUE NOTRE DIRECTION LOCALE RÉAGISSE ?

Il faut dénoncer aussi qu’à Villenauxe-La-Grande les agents travaillent dans l’insécurité totale (7 à 8 agents en services de nuit au lieu de 10 agents et 1 agent par étage au lieu de 2 agents).

“Cette pratique est devenue normale dans notre établissement.”

Le Bureau Local FO Justice souhaite un bon rétablissement aux collègues ;

Le Bureau Local FO Justice tient à féliciter les agents qui sont intervenus avec professionnalisme. Nous ne demandons pas de récompenses puisque notre direction est bien consciente de la hauteur des faits.

Le Bureau Local FO Justice demande des sanctions disciplinaires, judiciaires et également le transfert de ces détenus.

Lire le communiqué

Publié le Laisser un commentaire

Prison de Nancy-Maxéville : ATTENTION DANGER !

Une personne détenue du QPR ne cesse de se signaler, elle refuse sa prise en charge, ne participe à aucune activité, refuse de parler au personnel féminin, a été placée en cellule disciplinaire pour non- respect de la réglementation, sa gestion est de plus en plus dangereuse et ingérable.

Elle perturbe le bon fonctionnement du QPR et ce qui est beaucoup plus grave c ’est qu’elle menace maintenant de s’en prendre au personnel physiquement.

C’est pourquoi en raison du profil de cette personne détenue et du risque évident d’agression FO Justice NANCY demande, avant qu’un drame arrive, à ce que cette personne soit transférée en urgence sur un autre établissement adapté à son profil.

FO Justice NANCY n ’est pas sans savoir de la difficulté à transférer une personne détenue du QPR mais la vie d’un agent ou d’un intervenant n’a pas de prix.

Lire le communiqué 

Publié le Laisser un commentaire

DISP Strasbourg : Peur, Santé, Dépression, Stress, Burnout, Anxiété, Arrêt !

Les Personnels Administratifs du siège de la DISP de STRASBOURG sont en souffrance.

FO justice a de son côté rencontré les personnels qui ont confirmé notre analyse de la situation. Leurs incompréhensions et les malaises sont palpables !

De nombreux collègues décrivent une ambiance pesante, un turn-over significatif, des absences répétées, une perte de motivation, une communication maladroite, des conditions de travail déplorables, des relations de travail dégradées…

A titre d’illustration :

– GA Paie, comment expliquer le gros « turn-over » ? Un signalement du management inadmissible, autoritariste du cadre a été effectué. Malgré des alertes à la DRH, au DI par FO justice.

– DSD après 10 ans au même poste, comment expliquer « la promotion ou la sanction » de cet agent qui a dû changer de service hors CAP de mutation ?

Influence, négligence, pression ? Comment expliquer l’OMERTA au sein du siège de la DISP ?

Les agents ont peur de faire des signalements.

De plus, FO justice déplore que les contractuels ne soient informés de leur renouvellement de contrat que très tardivement, ce qui ajoute un stress en plus de la précarité de la situation.

Lire le communiqué