Prison de Perpignan : Un arrivant peut en cacher un autre !!!

Lundi 28 mars 2022, la Maison d’Arrêt des Hommes comptabilisait 89 matelas au sol. 3 détenus de ce même secteur sont punis sur le quartier disciplinaire et 4 pensionnaires sont hébergés sur le SMPR.
Aujourd’hui, vendredi 1° avril, la MAH décroche un score des plus préoccupants avec 97 matelas à même le sol (+4 au smpr et S au Od)

Le nombre de détenus dormant sur des matelas qui gisent par terre n’a pas cessé depuis des mois et des mois d’effleurer ou de dépasser les 90 que ce soit en période de cluster ou lors des diverses pandémies de Covid. Le nombre d’arrivants défile tous les jours. Le QA bat son plein. Le week-end dernier, ce ne sont pas moins de 7 entrants qu’il a fallu écrouer. Hier, même constat 7 nouveaux sur la journée ont gonflé le compteur.


FO Justice fait état de la surpopulation carcérale chronique sur notre
établissement depuis de nombreuses années et alerte l’Administration des conséquences négatives engendrées par ce fléau. Que ce soit sur le plan des conditions de travail ou sur le plan sécuritaire des personnels.


FO Justice de Perpignan exige de l’Administration Centrale de programmer des transferts sur d’autres établissements que ceux de la DISP de Toulouse qui malheureusement décroche la 1ère place des matelas au sol avec plus de la moitié du quota national pour l’Occitanie.

FO Justice demande une vraie politique de désencombrement carcérale et non pas un bricolage de circonstance.


FO Justice de Perpignan se demande ce que sera la gestion des détentions si le taux d’occupation n’est pas revu à la baisse lorsque les travaux en détentions s’activeront !?!

Lire le communiqué 

Easysoftonic