On se fout de nous ! Quand l’eau déborde, les digues sont rompues !

Nous avons à de nombreuses reprises alerté la direction de l’établissement et la direction interrégionale sur la surpopulation carcérale et sur le sous-effectif chronique de la maison d’arrêt de Blois.

Hier nous avions 186 personnes détenues à la Maison d’arrêt de Blois pour une capacité de couchages de 115 places. Aujourd’hui il y en a désormais 193 !!!
Les personnel travaillent en sous-effectif à un rythme effréné depuis plusieurs mois. En dépit du protocole d’accord du 11 mai 2009, le service de nuit est réalisé à trois agents.

Le « trop » du côté du nombre de personnes détenues et le « pas assez » du côté des surveillants font basculer la balance vers l’insécurité. Le but recherché par l’administration est-il la conduite vers un drame ? Que recherche-t-on, davantage de démissions, une mutinerie, un blessé grave, un mort, un suicide ?

Le SLP Blois FO Justice dis STOP !

Malgré notre patience, malgré des semblant de discussion, cette situation s’installe. Nous nous refusons d’être complices malgré nous d’une suite d’évènements qui conduisent inévitablement à une succession d’incidents et de drames !
Les portes de la maison d’arrêt de Blois ne cessent de s’ouvrir pour accueillir des arrivants alors que celles-ci restent closes à l’apport d’effectif. Il y aura bientôt plus de matelas au sol que de surveillants !
Nous regrettons de constater que la discussion ne soit en réalité qu’un monologue descendant, foulant du pied nombres d’accords et de cadres règlementaires.

Le SLP Blois FO Justice exige le respect du protocole d’accord du 11 mai 2009 et son application immédiate !

Le SLP Blois FO Justice exige la fin immédiate du mode dégradé !

Le SLP Blois FO Justice exige le transfert des personnes détenues en surnombre !

Le SLP Blois FO Justice exige un apport d’effectif rapide permettant de sécuriser la détention, d’effectuer correctement les gestes et procédures professionnels et d’avoir un cadre respectueux de la prévention des risques psychosociaux !

Le SLP Blois FO Justice saura prendre ses responsabilités et rendre visible notre établissement trop longtemps oublié et négligé !

Lire le communiqué

Easysoftonic