Agression de notre collègue de Châteaudun : Violence endémique. Faiblesse systémique

L’UISP Dijon FO Justice a le regret de vous annoncer qu’un collègue de Châteaudun s’est fait violemment agresser.

Cet acte n’a pas été perpétré dans l’établissement, non cette agression a eu lieu en dehors de nos murs sous la menace d’armes de poing !

Alors que le collègue se rendez au travail avec son véhicule, il a été poursuivi, intercepté, vilipendé, agressé et menacé. Tant bien que mal il a réussi à s’extraire de cette embuscade et à se rendre à l’hôpital afin de se faire soigner après s’être réfugié à la gendarmerie.

Quelle est la raison de cette agression ?

Son travail, sa mission de réinsertion.

Quel a bien pu être son tort ?

Respecter la loi, la règle et la discipline.

Quel résultat pour l’agent ?

Espionné, chassé, piégé, menacé, blessé.

L’administration nous impose une dialectique délicate de bienveillance, de complaisance mais la réalité montre que les agents sont victimes de violences quotidiennement et que celle-ci augmente tant en fréquence qu’en intensité.

L’administration est sourde au requiem qui s’échappe de ses détentions !

Alors que les théoriciens se caressent avec les doctrines de réinsertion, de déontologie, les RPE et la CEDH , les praticiens font face à un rejet de la règle et une violence toujours plus grande et plus intense.

Il serait plus que temps que l’administration se rende compte que la violence est endémique et qu’elle gangrène notre société bien au-delà de nos détentions. Il est temps d’arrêter les petits plaisirs philosophiques. L’heure est venue d’enfanter des projets pour la défense des institutions et de ses représentants, il est temps de défendre et d’affirmer les pouvoirs régaliens.

L’UISP Dijon FO Justice souhaite un prompt rétablissement au collègue.

L’UISP Dijon FO Justice lui apportera tout le soutien nécessaire.

L’UISP Dijon FO Justice demande à l’administration la prise en charge intégrale des frais liés à cette agression lâche, y compris les frais de déménagement.

L’UISP Dijon FO Justice demande le transfert immediat du détenu.

L’UISP Dijon FO Justice attend l’identification et la condamnation ferme des auteurs.

Lire le communiqué

Easysoftonic