Prison de Châteauroux : Des Galons, Des Galons, et… Encore Des Galons !

Châteauroux

Jeudi 30 juin, le détenu IM, frustré des services proposés par l’élève en poste au C0, obligera l’officier du bâtiment à se déplacer pour désamorcer la situation.
Ce détenu connu pour son profil particulier, n’entendra pas le discours du chef et décidera de régler son problème… à coup de poêle !!!!!

Il réussira à assener un premier coup à l’officier avant d’être maîtrisé par celui-ci et les agents présents. L’alarme sera déclenchée et le détenu conduit au quartier disciplinaire.

Le bureau local tient à féliciter l’officier agressé ainsi que les agents présents pour le grand professionnalisme et leur réactivité.
Le bureau local félicite aussi le premier surveillant de roulement et le chef des détentions pour la mise en prévention… QU’ILS N’ONT PAS FAITE !!!!!

Et oui encore une !

Le détenu sera sorti du Quartier disciplinaire car personne n’a jugé bon de réaliser cette mise en prévention, peut être attendaient-ils que l’officier agressé la fasse lui-même !
SOLIDARITÉ ? Inexistante

INTÉRÊT ? Disparu !

CONSCIENCE PRO ? Néant !

Comment expliquer, que l’officier de permanence ne se soit pas non plus déplacé ? Peut-être avait- il mieux à faire ?

Il est certain qu’il est beaucoup plus aisé de critiquer le travail des autres plutôt que de réaliser le sien ! On ne rappellera pas « qu’un travail non fait ou mal fait » est passible de sanction, et que cette faute nous amène à douter des capacités et connaissances de ces chers donneurs d’ordres.

Il est peut-être nécessaire de revoir vos priorités professionnelles afin que personne ne soit gratuitement lésé.

Le bureau local apporte tout son soutien à l’officier doublement victime ce jour-là, et l’aidera si besoin dans ses démarches.

Le bureau local félicite les agents qui sont intervenus.

Le bureau local condamne les agissements du détenu et demande une sanction ferme.

Le bureau local condamne le chef des détentions et le premier surveillant qui ont clairement manqué à leurs obligations.

Lire le communiqué

Easysoftonic